Payer ses fruits et légumes moins cher

écouter (3min)

Il est recommandé de manger cinq fruits et légumes par jour. Mais ils ont beaucoup augmenté à cause des conditions météo, pas favorables, mais aussi à cause de la reprise économique, qui renchérit le prix du transport, du carton.  

Article rédigé par
Fanny Guinochet - franceinfo - Ersin Leibowitch
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La hausse des prix des fruits et des légumes : comment acheter intelligent. (Illustration) (MIKE HARRINGTON / DIGITAL VISION / GETTY IMAGES)

Cette rentrée pour les consommateurs est décidément sous le signe de la hausse... L'énergie, le carburant, les fruits et les légumes. Fanny Guinochet nous donne quelques conseils utiles pour ne pas payer trop cher ces denrées alimentaires nécessaires à notre organisme. 

franceinfo : Pour continuer à manger fruits et légumes, quels sont vos conseils et astuces ? 

Fanny Guinochet : Déjà privilégiez des fruits de saison. On l’entend souvent mais des tomates et des fraises en plein hiver, ça veut dire des fruits cultivés dans des serres ou venant de loin…. et donc souvent plus cher, car il faut payer le transport.

Préférez aussi des produits bruts, non transformés : évitez les ananas déjà découpés, les carottes déjà râpées, les salades prélavées, souvent 4 à 5 fois plus cher, et en plus vous ferez des économies de plastique. Enfin, ne vous fiez pas à l’aspect : trop petits, trop gros, pas jolis, les légumes et fruits qui ne répondent pas au calibrage standard de la grande distribution sont moins chers.

Plusieurs épiceries suivent la tendance anti-gaspi et les proposent parfois jusqu’à 30% moins cher, alors qu’ils ont les mêmes bienfaits nutritionnels. Dans les magasins bio, il y a souvent des paniers avec des fruits et légumes un peu fatigués, un peu flétris, un peu mûrs, mais moins coûteux.

On peut aussi essayer de limiter les intermédiaires ?

Oui, normalement, plus le circuit est court entre le producteur et l’acheteur et moins c’est cher. Car ce sont autant de coûts – de transports, de stockage, de distribution, – que vous ne paierez pas. Pour cela, repérez les producteurs, les maraîchers proches de vous. Si vous allez au marché, vous pouvez trouver des prix plus bas, certains vendeurs éclusent leurs stocks, souvent en fin de marché, en début d’après-midi le dimanche, quand il n’y a pas de marché le lundi. Vous pourrez faire de bonnes affaires.

 Achetez en plus grosse quantité – je pense par exemple aux noix qui se conservent et qui sont des denrées assez cher, en jouant sur les volumes – en prenant un gros sac, pourquoi pas en vous associant avec des voisins ou amis, vous pourrez faire baisser la facture. Les ventes en vrac aussi sont sensées être plus intéressantes.

Et il y a aussi les promotions ? 

C'est une bonne solution, surtout que certaines enseignes font des offres. Chez système U par exemple, il y a un panier de fruits et légumes chaque semaine à prix coûtant. Un bémol toutefois avec les promos : bien comparer, car les fruits et légumes en promo dans votre supermarché ne sont pas toujours de saison, ni de qualité.

Et puis enfin, ça ne coûte rien de le rappeler, mais soyez vigilants vous aussi à ne pas gaspiller, à ne pas laisser les fruits et légumes pourrir au fond du frigo. On le fait tous mais quand ils sont trop mûrs, n’hésitez pas à les cuisiner, à les congeler, à faire des bocaux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.