C'est mon budget vacances. Louer une voiture pour un euro symbolique

écouter (3min)

Tout l'été, franceinfo vous donne des bons plans pour des vacances à petit budget. . Aujourd'hui, grâce à un système d'échange de services, des professionnels ont besoin de rapatrier leurs voitures et des particuliers sont volontaires pour effectuer ce trajet. Résultat, des locations à un euro.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Une voiture au-dessus du vieux Nice, en 2020. Photo d'illustration (CAVALIER MICHEL / HEMIS.FR / HEMIS.FR)

Louer une voiture en plein été pour un euro symbolique, c'est possible. Comment ? le principe est simple : il s'agit d'une location en aller simple. Les particuliers deviennent convoyeurs pour des professionnels qui veulent récupérer leur véhicule.

Une location pas chère, "c'est capital"

Une plateforme met en relation particuliers et professionnels. Hiflow ou DriiveMe sont les leaders du marché. La start-up DriiveMe estime qu'elle aura organisé cette année 200 000 trajets.

Une location de véhicule à bon prix, c'était "capital" pour François, qui est un habitué de ces plateformes. "Quand on a un hôtel, quand on a déjà payé un avion, quand on arrive à destination, ce qu'on cherche, c'est le moins cher pour la voiture", note-t-il.

Il apprécie la simplicité d'utilisation de l'application. "Vous tapez la ville de départ, la ville d'arrivée et dès que vous êtes intéressé, vous faites deux ou trois clics. Il faut un moyen de paiement, bien sûr, parce qu'il faut une garantie bancaire. Et vous faites ça en 30 secondes", explique François.

Une journée en décapotable sur la Côte d'Azur en plein été

François ne se prive pas pour se rendre à l'aéroport sans frais de parking, que ce soit pour des voyages prévus de longue date comme pour des voyages de dernière minute. "Ça m'est arrivé jsute pour une journée de louer un véhicule pour un euro", témoigne François. Il se remémore son envie soudaine d'aller au lac du Bourget un dimanche depuis Lyon : "Ça tombait bien, ils avaient un véhicule à amener de Lyon à Chambéry."

Son meilleur souvenir : une location d'une mini-décapotable pour silloner les routes de la Côte d'Azur. Il assure avoir fait ce trajet "plusieurs fois". "À Saint-Tropez ou à Toulon, vous louez une mini-décapotable, vous faites toute la côte et puis vous la laissez à Nice, c'est fun, et tout ça pour un euro et en plein été", explique-t-il.

Ne pas faire l'impasse sur le rachat de franchise

Petit conseil tout de même de la part de François : ne pas faire l'impasse sur le rachat de franchises pour ne rien débourser en cas de pépin. "Surtout si vous avez un gros véhicule", souligne François. Il faut compter environ une vingtaine d'euros  pour une journée, selon lui. "Si vous louez un minibus, là, il vaut mieux la prendre. Et là, vous êtes tranquille. Vous n'allez rien payer."

Et enfin, si le trajet souhaité n'est pas disponible, la plateforme propose un système d'alerte jusqu'au dernier moment, tellement souple que François a fini par revendre sa voiture. Et ça, c'est encore une économie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.