C'est mon boulot, France info

Très jeunes entrepreneurs : Amal, créatrice de mode et reine de la débrouille

Toute la semaine, dans "C'est mon boulot", coup de loupe sur les très jeunes entrepreneurs. Ils se sont lancés à moins de vingt ans, ils récoltent les fruits de leur audace. Aujourd'hui Amal, qui a lancé sa ligne de vêtements en banlieue parisienne.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Créations Leneomad.
Créations Leneomad. (LENEOMAD / SAM'S VIDEO & HELOISE)

C'est à 21 ans qu'Amal, une jeune fille d'origine mauricienne qui a vécu en Afrique, a décidé – la seule de sa promo dans son école de mode – de créer sa marque : leneomad, prêt à porter unisexe, pour les "nomades des temps modernes". Elle n'en est encore qu'aux tous débuts, et elle est encore toute seule, pour tout faire : "C'est ce qui est le plus dur, il faut être partout et polyvalente. Je m'occupe aussi des shootings et de la post-production et du site internet, que j'ai fait moi-même. Mais je préfère faire les choses moi-même, comme ça je sais comment les faire. Si un jour je dois déléguer, je saurai expliquer ce que je veux."

Pour l'instant, avec l'aide du réseau mauricien, Amal se débrouille tant bien que mal. Elle est quand même à la tête de trois machines, qu'elle a installées dans la véranda de la maison de ses parents : "Des machines que j'ai récupérées dans les boîtes qui fermaient. Même les tissus, je les ai récupérés. Quand on est jeune on découvre de nouvelles techniques pour s'en sortir, c'est une force aussi".

Avoir la niaque

Une force indispensable quand on est jeune et que l'on vient de banlieue, du Val-d'Oise en l'occurence. Une force qui lui donne envie de "changer le monde". Et qui lui donne quelques avantages :"La niaque, l'envie de réussir, on est plus motivé dans ces cas-là." D'ailleurs Amal, qui habite encore chez ses parents, où elle a son atelier, qui s'est lancée avec 2 500 euros, s'appuie aussi sur le réseau que peuvent constituer les jeunes entrepreneurs de banlieue : "J'ai été contactée par des associations du 93 pour promouvoir ma marque. J'en ai rencontré, il y en a de plus en plus qui veulent changer cette idée de la banlieue".

La jeune fille compte aussi sur l'aide du Moovjee, le mouvement des jeunes entrepreneurs qui lui apporte du mentorat, des conseils et un réseau. La France de 2019, un terreau favorable pour créer sa boîte quand on a la vingtaine ? "Oui, il y a pas mal de jeunes entreprises qui sont en train de réussir, c'est un exemple pour nous".

Et forte de ses premières années d'expérience, de ses premières ventes, Amal a quand même envie de donner quelques conseils aux jeunes qui pourraient être tentés par la création d'entreprise comme conclut Amal : "N'ayez pas peur d'entreprendre, et n'ayez pas peur de parler de votre projet. Tu ne sais jamais qui va pouvoir t'aider."

Créations Leneomad.
Créations Leneomad. (LENEOMAD / SAM'S VIDEO & HELOISE)