C'est mon boulot, France info

La Suisse, pays préféré des expatriés

Changement en tête de ce classement annuel des pays préférés des expatriés : la Suisse détrône Singapour.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Vue sur le bord du lac Léman à Genève (Suisse), août 2018.
Vue sur le bord du lac Léman à Genève (Suisse), août 2018. (STÉPHANE MILHOMME / FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Où fait-il bon travailler à l'étranger ? Quels sont les pays les plus prisés par les expatriés du monde entier ? Non, ce n'est pas la France, qui est reléguée assez loin dans un classement qui vient de sortir. Mais nul besoin d'aller bien loin pour trouver la destination préférée des expats, élue par plus de 18 000 salariés du monde entier. C'est la Suisse.

Elle détrône Singapour, bien installée à la première place depuis quatre ans.
Ce sont les opportunités professionnelles qu'elle offre qui lui vaut cette première place. Les salaires aussi. Un expatrié gagne en Suisse gagne en moyenne 99 000 euros par an. Plus que le salaire suisse moyen, qui s'élève à 67 000 euros.
Du reste les Français ne s'y trompent pas. La Suisse est la première destination pour les travailleurs français. Dans le canton de Genève, la part de transfrontaliers français atteint 28% de la population active !

La qualité de vie, ça compte !

Dans ce classement réalisé tous les ans par la banque HSBC, 82% des expatriés en Suisse disent qu'ils ont vu une amélioration manifeste de leur qualité de vie. Pureté de l'air, faible taux de criminalité et stabilité politique font partie des points forts les plus souvent cités. Les autres pays qui ont la cote auprès des travailleurs expatriés sont Singapour, notamment pour l'excellence de son système éducatif, et le Canada, premier sur le critère du style de vie, très apprécié pour la qualité de son accueil.

Et la France ?

Pas terrible : 17e sur 33. Elle est même en recul de six places. 25e sur le critère des opportunités professionnelles qu'elle offre. On ne vient pas chez nous pour l'argent. Seuls 8% des personnes interrogées s'installent en France pour mieux y gagner leur vie. En revanche, première pour son offre culturelle et la richesse de son patrimoine. Les trois quarts des expats jugent notre patrimoine culturel attractif. Si la France attire peu d'expatriés, ceux qui s'y installent sont plus diplômés et plus âgés et ils ont tendance à vouloir rester plus longtemps qu'ailleurs. On se console comme on peut.

Cette étude confirme que l'expatriation est un accélérateur de carrière. L'expérience à l'étranger, notamment pour les plus jeunes, ça se monnaye. Partir travailler hors de ses frontières avant 35 ans permet d'augmenter son salaire de 35% par rapport à son pays d'origine. Les deux tiers des expatriés dans le monde sont d'ailleurs propriétaires. Et ça se sait ! De plus en plus de Français travaillent à l'étranger. Le nombre des inscrits dans les consulats a augmenté de 2,2% l'an dernier pour s'établir à 1,8 million mais il y aurait au moins 2,5 millions de Français qui travaillent hors de nos frontières. Une expatriation au long cours : plus d'un quart des Français de l'étranger disent qu'ils sont partis pour au moins vingt ans.

Vue sur le bord du lac Léman à Genève (Suisse), août 2018.
Vue sur le bord du lac Léman à Genève (Suisse), août 2018. (STÉPHANE MILHOMME / FRANCEINFO / RADIO FRANCE)