C'est mon boulot, France info

Internet au boulot, données privées sur l'ordinateur : les questions que se posent les Français sur leur travail

"Avocats dans la cité", l'opération se passe à Paris pour la deuxième année. Des avocats vont à la rencontre des salariés et des chefs d'entreprise pour répondre gratuitement  à leurs question. L'an dernier, 2.500 personnes étaient venues solliciter les conseils des robes noires. Cette année, on vise les cinq mille consultations gratuites. Au centre des questions posées, le licenciement, internet au travail et la confidentialité des données.

(©)

L'opération "Avocat dans la cité" est parisienne, mais elle est le reflet des questions que l'on se pose à propos du boulot. Avec cette année, une tendance : ce qui préoccupe les salariés, c'est tout ce qui touche à l'usage d'internet au travail, des réseaux sociaux. Est-ce que j'ai le droit de consulter ces sites au travail ? Est-ce que je peux avoir des données vraiment personnelles sur mon ordinateur ? Est-ce que mon patron peut aller fouiller dans mon ordi ? Beaucoup de questions sur le temps de travail, aussi, et sur la clause de non-concurrence.

Nouveauté de l'édition 2013 : des diagnotics gratuits pour les petites et très petites entreprises. D'après les avocats qui participent à l'opération, les tout petits patrons sont un peu perdus dans les 3.400 pages du Code du travail et du coup sont très souvent " en dehors de clous ", comme le confirme Me Christine Baudoin, avocate spécialisée en droit du travail au cabinet LMT Avocats.

Les salaires des non-cadres augmentent... doucement

On parle ici du salaire des " non-cadres ". C'est comme ça que l'on appelle les 18,7 millions d'ouvriers, employés et professions intermédiaire. Une étude menée par Randstadt sur 1,4 million de fiches de paie montre que le total en bas de leur fiche de paie s'améliore. Mais tout doucement : plus 1,8%, soit un gain de pouvoir d'achat de 0,9% compte tenu de l'inflation. Avec des différences selon les métiers et les régions. C'est en Rhône-Alpes que les non cadres gagnent le mieux leur vie : 1550 euros brut par mois en moyenne. Et dans le BTP que les salaires des ouvriers et employés sont les plus intéressants : 1600 euros. Pourquoi le bâtiment ? D'après Randstadt, c'est parce que les entreprises de ce secteur ont du mal à recruter, et que pour attirer les candidats, il faut se montrer un peu plus généreux que les autres.

(©)