C'est mon boulot, France info

Google s'attaque au marché des offres d'emploi

Depuis vendredi, le moteur de recherche Google propose de simplifier la recherche d'emploi sur internet.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une femme consulte les offres d\'emploi diffusées par Google. 
Une femme consulte les offres d'emploi diffusées par Google.  (DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Google lance vendredi 7 juin en France un nouveau service destiné à faciliter la recherche d'emploi. Presque tous les sites d'emploi se sont laissés convaincre de travailler avec le géant américain. La promesse : des annonces plus fraîches et plus adaptées à votre recherche. Google s'attaque au marché des annonces d'emploi. Il vous permet déjà de trouver un billet d'avion sans passer par un comparateur. Il se met, depuis ce matin, à recenser les postes disponibles près de chez vous. Jusqu'à hier, quand on cherchait du boulot sur Google, quand on tapait un intitulé de poste, on était un peu noyé sous les informations. Pas toujours pertinentes. Des postes qui n'existaient plus. Plusieurs sites d'emploi qui proposaient la même annonce. Et des annonces longues à charger. Florian Pagès, de Google : "On s'est aperçu qu'il n'y avait pas mal d'écueil : la duplication, l'expiration des offres, le temps de chargement, et on essaye de répondre à chacun de ces écueils, d'améliorer l'expérience utilisateur".

Ce que propose Google, c'est de tout regrouper dans une boite bleue. Au-dessus de chaque annonce figure le lieu, le nom de l'employeur, le type de contrat – CDD, CDI ou stage –, le nombre de jours depuis lequel elle a été publiée et le site d'emploi qui la propose. Il peut y en avoir plusieurs. C'est souvent le cas : une même offre va se retrouver chez Pôle emploi, chez Indeed ou chez RegionsJobs, par exemple. Là, vous aurez le choix de postuler en un clic via le site d'emploi de votre choix, via un bouton situé au-dessus de l'annonce. Autre petit plus intéressant : une petite carte qui vous indique votre temps de trajet. Tout cela est gratuit, bien sûr.

Est-ce mieux pour la personne qui recherche un emploi ?

Google a un peu d'expérience puisque ça fait deux ans que le service existe aux Etats-Unis, Florian Pagès nous dit que : "Les résultats que l'on a, ce sont plus de trafic pour les sites proposant des offres et surtout un trafic plus qualifié." Un trafic plus qualifié, en clair ça veut dire un meilleur taux de conversion : quand les candidats viennent à une annonce par ce moyen, ils déposent un CV ou postulent quatre fois plus souvent.


En France, il a fallu un an à Google pour convaincre tous les grands sites d'emploi – dont Pôle Emploi – de lui confier leurs offres. Concrètement, ça veut dire mettre des balises, des repères sur les annonces, pour qu'elles soient référencées par le nouvel outil. Un seul ne joue pas encore le jeu, et il n'est pas des moindres, c'est Le Bon Coin, cinquième site d'emploi au dernier classement Médiamétrie.

Une femme consulte les offres d\'emploi diffusées par Google. 
Une femme consulte les offres d'emploi diffusées par Google.  (DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)