Emploi : les chômeurs ont beaucoup trop de mal à accéder à la formation

écouter (3min)

Elisabeth Borne a annoncé des mesures pour mieux former les chômeurs de longue durée. Une association vient justement de dénoncer le trop faible accès des chômeurs à la formation

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des chômeurs en formation pour apprendre la réparation de vélos au Bourget (Seine-Saint-Denis). (WILLY MOREAU / RADIO FRANCE)

La ministre du Travail a dévoilé vendredi 17 septembre les contours d’un plan pour les chômeurs de longue durée qui doit être présenté prochainement. Ils sont 1,5 million et il est frustrant pour eux, a expliqué la ministre, d’avoir le sentiment de rester au bord du chemin pendant que l’économie repart. Ce sont donc les entreprises qui vont être payées pour les former. L’idée est de leur donner des compétences dont les entreprises ont besoin, dans une période où elles ont du mal à recruter.

Un chômeur sur deux n'a pas pu se former

La formation des chômeurs a toujours été un point faible de notre système même si ça semble aller mieux ces derniers temps. En 2019, un peu plus de 900 000 demandeurs d’emploi sont entrés en formation. C’est une belle augmentation, de 15%, par rapport à l’année précédente. En 2020 le mouvement s’est poursuivi avec 935 000 entrées en formation. Et au premier semestre 2021, mieux encore selon la Dares, le service statistique du ministère du Travail. Et pourtant ce n’est pas assez. Ainsi, l’association Solidarités nouvelles face au chômage, dont la voix porte jusqu’au gouvernement, vient de taper du poing sur la table. Pour elles, les chômeurs peinent trop à accéder à la formation. Un chômeur sur deux aurait voulu suivre une formation l’an dernier mais n’a pas pu le faire, rapporte l’association. Et la plupart du temps, les chômeurs qui entrent en formation le font de leur propre initiative, sans l’aide de quiconque. SNC dénonce un marché des formations à deux vitesses. Un système qui marche bien pour les salariés, mais qui est en panne pour les chômeurs.

Des chômeurs perdus face au marché de la formation

L’Agence d’informations économiques rappelle que les deux-tiers des personnes formées n’ont pas le sentiment d’être accompagnés dans leur recherche d’emploi. L’association SNC dit que les chômeurs sont perdus face à une profusion d’informations, devant la multitude des organismes et la complexité des parcours. SNC demande que Pôle emploi, dont elle dit que les conseillers n'ont pas toujours toutes les informations disponibles, soit le seul interlocuteur pour ces demandeurs d’emploi qui veulent à tout prix être formés.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.