C'est mon boulot, France info

Comment j'ai retrouvé un boulot. Françoise a repris pied après trois ans de galère

Jeunes, moins jeunes, ils sont restés plusieurs mois au chômage, mais ils s'en sont sortis. Pendant deux semaines franceinfo raconte leur histoire. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
François a connu trois années difficiles avant de retrouver un emploi.
François a connu trois années difficiles avant de retrouver un emploi. (PASCAL GUYOT / AFP)

Elle a enfin retrouvé un CDI. Certes c'est un poste d'assistante commerciale. Certes elle fait quatre heures de transports en commun par jour. Mais Françoise revient de si loin.

Retour en arrière. Il y a trois ans, elle est "vice-présidente monde" d'une société à Montréal qui s'occupe de production audiovisuelle. Numéro 3 de la boîte. Et puis un jour elle se fait virer, à l'américaine. "On m'a expliqué qu'on était très triste pour moi mais que la conjoncture était difficile et que donc c'était terminé pour moi à partir d'aujourd'hui", se remémore-t-elle. Juste le temps de récupérer ses affaires sur son bureau, elle est "ramenée à la porte".

Obligée de rentrer en France

Le visa de Françoise et de sa famille est lié à son travail. Elle a trois semaines pour partir. Quinze ans qu'elle a quitté la France. Ils sont hébergés dans leur famille, près de Rouen. Mais le seul endroit où sa fille a pu être acceptée dans une école bilingue, c'est au Chesnay, dans les Yvelines. "J'ai fait la route tous les jours, tous les matins et tous les soirs, et entretemps j'ai vécu dans ma voiture, en attendant ma fille", souffle-t-elle.

Chercher du travail depuis sa voiture, dans des parkings de supermarchés, mission impossible. C'est là qu'elle prend contact avec la fondation Face"Quand ils ont découvert que j'étais dans ma voiture toute la journée, ils ont eu la gentillesse de m'accueillir dans leurs locaux".

Un CDI pour souffler

L'appui de Face change tout pour Françoise. Sa solitude est rompue. 'Ils ont accepté de me prendre dans un parcours de parrainage pour voir comment j'étais employable sur le marché français". Une cadre de haute volée comme Françoise, mais qui n'a jamais travaillé en France, a beaucoup de mal à s'insérer. "Dans mon cas [le problème] c'était le CV et comprendre la culture française du travail. Peut-être que le blocage vient de là, peut-être que j'apparais trop anglo-saxonne".

Face l'a aidée à trouver un premier CDD. CDD renouvelé. Françoise se fait un début de réseau. Cela va lui suffire pour rebondir sur l'étape suivante. "Une personne qui m'est devenue chère m'a dit 'Donne-moi ton CV je veux bien le faire passer à mon réseau' et là j'ai été contactée par l'entreprise pour laquelle je travaille actuellement, à un poste d'assistante commerciale". Un poste en CDI et c'est l'essentiel. Françoise peut souffler. Mais ce qu'elle veut désormais, c'est aider les autres. Pour rendre un peu de ce qu'elle a reçu.

François a connu trois années difficiles avant de retrouver un emploi.
François a connu trois années difficiles avant de retrouver un emploi. (PASCAL GUYOT / AFP)