C'est mon boulot, France info

Ces métiers qui recrutent malgré la crise : comptable

Le tour des métiers qui recrutent malgré la crise. Lundi, celui de comptable qui reste très prisé des entreprises.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une calculatrice et un clavier d\'ordinateur utilisés par un comptable.
Une calculatrice et un clavier d'ordinateur utilisés par un comptable. (JEAN-MARC QUINET / MAXPPP)


Le métier de comptable fait mieux que résister. Les volumes d'offres d'emploi ont même augmenté ces mois derniers. Sur les seuls sites du groupe Hellowork, on compte 8 000 offres pour ce métier. C'est une fois et demi de plus que ce qui était en ligne en janvier, qui est pourtant traditionnellement un gros mois pour ce poste.
Pourquoi ce métier est-il porté par la crise ? Flavien Chantrel, responsable des études chez RégionsJob : "Le métier de comptable est un pilier de tout type d'entreprise. Dans un début d'année tellement contrarié par le confinement, c'est indispensable de se structurer pour continuer à avancer, donc il faut se reposer sur des compétences comme celles des comptables, donc c'est un métier qui continue de beaucoup recruter".

Est-ce que ça va durer, est-ce que c'est un besoin ponctuel des entreprises ? Pour Flavien Chantrel, le métier de comptable a de beaux jours devant lui : "On va avoir besoin de mettre le nez dans ses comptes plus que jamais, parce qu'il y a eu de nombreuses nouvelles lignes dans les entreprises en ce qui concerne les aides, par exemple, avec une comptabilité qui est un peu contrariée cette année avec des entrées et des sorties qui se font très différemment des autres années. Donc, on a plus que jamais besoin de compétences particulières pour nous accompagner dans ce moment où les roulements financiers ne sont pas forcément les mêmes que d'habitude".

Tenue des comptes de l'entreprise, clôture, bilan, comptes de résultats... malgré les besoins croissants, le métier de comptable ne connait pas de pénurie de candidats, y compris chez les jeunes : "C'est un métier qui attire un certain type de population. C'est un métier pour lequel on a besoin de compétences particulières et d'appétences particulières" dit Flavien Chantrel.

Le métier s'est beaucoup digitalisé

Le comptable a de nombreux outils informatiques pour l'aider. Pour exercer ce métier, un BTS comptabilité ou un DUT en gestion des entreprises et des administrations sont nécessaires. On peut pousser jusqu'à la licence voire au bachelor pour viser des spécialités comme la révision comptable, la fiscalité ou le contrôle de gestion. Mais on peut aussi rejoindre ce métier en cours de route, comme l'affirme Flavien Chanterel : "Il y a des formations plus rapides qui existent, notamment par l'obtention de titres professionnels qui vont assurer que la personne qui en est titulaire, maîtrise les compétences nécessaires. Ce sont des titres délivrés par l'État et pour lesquels on peut effectuer des formations continues, soit d'assistant comptable sur des formats qui peuvent durer six mois, soit en alternance ou en formation continue sur une année de formation."

Quel avenir pour les comptables, est-ce que leur métier ne risque pas d'être fait par des robots. ? Ça n'est pas l'avis de Flavien Chantrel, de RégionsJob : "Il faudra toujours des comptables. Ce qui va changer, ce sont surtout les outils qui sont à leur disposition qui les aideront à être plus efficaces." Côté salaire, il faut compter 25 000 à 30 000 euros annuels en début de carrière, et 40 000 avec de l'expérience.

Une calculatrice et un clavier d\'ordinateur utilisés par un comptable.
Une calculatrice et un clavier d'ordinateur utilisés par un comptable. (JEAN-MARC QUINET / MAXPPP)