C'est mon boulot, France info

C'est mon boulot. Un fossé entre ce que proposent les entreprises et ce que cherchent les étudiants

Les recherches de stages et d'emplois des étudiants correspondent rarement à ce que les entreprises ont à proposer en réalité. Preuve que les jeunes ne choisissent pas toujours leur filière en fonction des débouchés.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un jeune homme en stage dans une entreprise (Illustration).
Un jeune homme en stage dans une entreprise (Illustration). (MAXPPP)

Ça ne colle pas. Les jeunes ne choisissent pas toujours leur filière en fonction des débouchés. Conséquence : les recherches de stages et d'emplois des étudiants correspondent rarement à ce que les entreprises ont à proposer en réalité. 

Cette conclusion provient d'une très vaste étude qui porte sur 30 000 offres d'emplois et de stages et sur les voeux de 700 000 étudiants d'écoles de commerce, écoles d'ingénieurs et d'universités. Le tout a été compilé par Jobteaser, qui diffuse des offres d'emploi dans l'enseignement supérieur. Et que voit-on ? Qu'il y a ce que les anglo-saxons appellent un skill gap, c'est à dire un fossé de compétences. 

Beaucoup d'offres, très peu de candidats

On note une dissonance entre ce que recherchent les étudiants et ce que le marché du travail a réellement à proposer. Quelques exemples. L'informatique. On se plaint de manquer de spécialistes en France. Cette étude le confirme. Les offres d'emploi en informatique qui passent par Jobteaser se classent au 2e rang de toutes les offres. Mais les recherches d'emploi en informatique formulées par les étudiants se classent au 30e rang. Beaucoup d'offres, très peu de candidats. Voilà ce que c'est le skill gap, en bon français.

Il y a des secteurs où c'est l'inverse, où il y a plus de demandes de la part des étudiants qu'il n'y a d'offres d'emploi ou de stages. C'est le cas du service et de la relation client. Cinquième au hit parade des étudiants mais seulement 20e catégorie pourvoyeuse d'annonces de la part des entreprises. Même chose pour la communication, les relations publiques et l'évenementiel. Les étudiants adorent. Les entreprises beaucoup moins. C'est pire encore du côté du journalisme et de l'édition. Très forte demande de stages de la part des étudiants. Mais 0,11% des offres de stages postées par les entreprises.

Le commerce s'en sort bien

Il y a quand même un domaine où la demande des étudiants et des entreprises se rejoignent. C'est le commerce. Il est dans le Top 3 des recherches. Il est aussi dans le Top 3 des offres. A l'exception de ce dernier, tous les résultats de cette étude montrent quand même que les étudiants n'ont pas une vision claire du marché du travail au moment de choisir une filière. Des résultats qui laissent penser que ce fameux skill gap n'est pas près de se combler.

Un jeune homme en stage dans une entreprise (Illustration).
Un jeune homme en stage dans une entreprise (Illustration). (MAXPPP)