C'est mon boulot, France info

C'est mon boulot. De cinq à six mois pour changer de métier

L'Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes a évalué le temps nécessaire pour apprendre un nouveau métier.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Formation de peintres en bâtiment à l\'Afpa de Morlaix (Finistère).
Formation de peintres en bâtiment à l'Afpa de Morlaix (Finistère). (MAXPPP)

Si vous avez envie de changer de métier, c’est le bon jour pour faire votre choix. L’AFPA (Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes) ouvre jeudi 8 juin les portes de ses 186 centres partout en France. L’occasion de se poser une question : combien faut-il de temps pour apprendre un nouveau métier ?

La réponse est évidemment que ça dépend du métier que l’on choisit, mais il y a quand même un chiffre à retenir : il ne faut en moyenne que cinq à six mois pour une véritable reconversion professionnelle et apprendre un nouveau métier auquel on ne connaît rien. Mais ça peut être aussi être cinq jours ! Cinq jours, c’est le temps qu’il faut, par exemple, pour passer le CACES, un certificat obligatoire pour conduire un chariot élévateur. On peut donc devenir cariste en cinq jours seulement. Pré-requis zéro, vous pouvez commencer dès demain. Ça ne vous fait pas rêver ? Peut-être, mais il y a du boulot dans la logistique. On a plus drôle : pizzaïolo, une formation très demandée à l’AFPA. On apprend à faire des pizzas en trois mois seulement.

Les métiers de l'artisanat sont très demandés

Vous pouvez devenir maçon sans rien connaître au bâtiment en 910 heures, sept mois seulement. Electricien, encore un métier dans lequel il y a du boulot, c’est un tout petit peu plus d'heures, mais ça ne dépasse pas sept mois non plus. Vous pouvez devenir aussi plombier en sept mois, un peu plus de mille heures. Il vous faudra encore un peu plus pour vous lancer dans les énergies renouvelables, les installations de panneaux solaires par exemple : comptez neuf mois. Il faut aussi moins d’un an, huit mois seulement, pour devenir cuisinier. Même si vous n’avez jamais touché à une casserole.

L’AFPA est le plus gros organisme de formation d’Europe. Sa particularité : loger les stagiaires dans des centres. Du coup, se former, c’est aller un peu en internat, mettre sa vie entre parenthèse. Reste la question du coût de l'argent. Là, il y a un réflexe à avoir : aller voir un conseiller en évolution professionnelle. On les trouve notamment à Pôle emploi, à l’Apec et dans les missions locales. C’est justement la mission de ces conseillers en évolution professionnelle : trouver des solutions pour votre formation. Y compris financières. C'est donc la journée portes ouvertes à l'AFPA et il suffit d'aller sur afpa.fr à la rubrique agenda pour connaître le centre le plus proche de chez vous.

En bref

Les jeunes diplômés ont l’impression d’être sous-employés. Près des trois-quarts des jeunes diplômés qui sont dans leurs toutes premières années de travail ont le sentiment d’occuper un emploi qui ne nécessite pas leur niveau de diplôme, selon une étude réalisée par le cabinet Accenture.

Formation de peintres en bâtiment à l\'Afpa de Morlaix (Finistère).
Formation de peintres en bâtiment à l'Afpa de Morlaix (Finistère). (MAXPPP)