C'est mon boulot, France info

C'est mon boulot. Comment le métier d'avocat a changé en 30 ans

Chaque vendredi, pour accompagner les 30 ans de France Info, nous allons à la rencontre de ceux qui font le même métier depuis 30 ans et nous racontent les révolutions qu'ils ont dû traverser. Aujourd'hui : une avocate.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
En trente ans, le métier d\'avocat s\'est transformé (photo d\'illustration)
En trente ans, le métier d'avocat s'est transformé (photo d'illustration) (JEAN-FRAN?OIS FREY / MAXPPP)

Cette avocate a participé à la réforme du divorce. Béatrice Weiss-Gout a prêté serment en 1976. Elle a donc largement plus de 30 ans de métier. C'est toute sa profession qu'elle a vue se transformer, et notamment son statut social : "Le nombre d'avocats a évolué de façon considérable. Beaucoup plus de femmes. Et aujourd'hui, une partie des avocats est devenue très très riche, et une autre partie est devenue très très pauvre".

"Indispensable de se spécialiser"

Pour échapper au risque de tomber dans la pauvreté, la plupart ont dû se spécialiser. Béatrice Weiss-Gout l'a fait aussi, mais pour d'autres raisons :  "Il m'est apparu indispensable de me spécialiser parce que je considérais ne plus pouvoir embrasser le savoir correspondant à la totalité du droit".

Autre grosse évolution : l'avocat passe beaucoup moins de temps dans les tribunaux : "Quand j'ai prêté serment, l'essentiel de l'activité de l'avocat c'était la plaidoirie et la préparation de cette plaidoirie. Aujourd'hui les trois-quarts de mon temps sont consacrés à la relation avec le client, et aux conseils qu'on peut lui donner, et plus du tout au temps passé au tribunal, si ce n'est pour attendre parce qu'il y a beaucoup d'affaires à passer."

"Internet a modifié complètement la relation au client" 

C'est tout le positionnement du métier qui s'est transformé pour Béatrice Weiss-Gout : "Du conseil et de la recherche de solutions. Petit à petit, nous nous éloignons de la vocation judiciaire qui était la première vocation de l'avocat, nous conseillons nos clients et quand ils sont en conflit, nous devenons moins des défenseurs que des stratèges."

Des stratèges qui, comme beaucoup de professions, ont vu leur métier basculer à la fin des années 90, détaille l'avocate : "le grand tournant c'est évidemment internet, parce que internet a modifié complètement la relation au client. Internet c'est l'information juridique à portée de main de tous. Le client aujourd'hui il a le savoir où il croit l'avoir alors qu'autrefois le client venait recevoir parole d'évangile quand il allait voir le notable sachant qu'était l'avocat. Autrefois on devait convaincre le juge, aujourd'hui il faut d'abord convaincre le client qu'on est le meilleur pour l'aider à passer le cap difficile qui est le sien".

C'est mon boulot. Avocate depuis 30 ans, Béatrice Weiss-Gout raconte l'évolution de son métier
--'--
--'--

En trente ans, le métier d\'avocat s\'est transformé (photo d\'illustration)
En trente ans, le métier d'avocat s'est transformé (photo d'illustration) (JEAN-FRAN?OIS FREY / MAXPPP)