C'est mon argent, France info

C'est mon argent. Immobilier : vaut-il mieux acheter ou louer ?

Acheter est synonyme de sécurité, de confort, de statut social, mais aussi d’épargne forcée. Et ce n'est pas forcément automatique, même en cas de prêts intéressants.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Photo d\'illustration.
Photo d'illustration. (FRED TANNEAU / AFP)

En matière d'immobilier, l’acheteur se construit un patrimoine sur le long terme alors que le locataire a l’impression de jeter son argent par la fenêtre en versant chaque mois un loyer.

1Alors que les taux d'intérêts sont en ce moment bon marché, faut-il à tout prix acheter plutôt que louer ?

Ce n’est pas automatique. La réponse est complexe et dépend d’un certain nombre de critères. L’endroit où vous vivez et les écarts de prix entre l’achat et la location sont essentiels. Par exemple, à Paris, Bordeaux et Lyon, les prix ont, en proportion, beaucoup plus augmenté que les loyers. Ce qui veut dire que si vous achetez à crédit, la mensualité vous coûtera à peu près deux fois plus cher que le loyer que vous devrez payer pour un logement équivalent. En revanche, à Lille et à Marseille, loyer et mensualité d’emprunt sont presque équivalents. Enfin, dans certaines villes plus petites, acheter ne coûte bien souvent pas plus cher que louer.

2Si l’achat est économiquement justifié par rapport à la location, faut-il forcément devenir propriétaire ?

Bien sûr que non. Vous ne devez pas être aveuglés par les seules considérations financières. L’achat immobilier touche non seulement votre patrimoine, mais aussi votre mobilité et votre train de vie. Ce projet dépend donc de votre situation professionnelle, personnelle et financière. Il faut être conscient qu’aujourd’hui on change plus souvent de métier et de région. C’est compliqué quand on est propriétaire. Il ne faut pas oublier que dans certaines régions, il n’est pas facile de revendre : on peut mettre des mois, voire des années ! Il faut penser aussi aux risques de ruptures, de divorces et aux recompositions familiales. Dans ces cas-là, c’est bien plus facile d’être locataire.

3Être locataire serait alors finalement la bonne solution pour les jeunes ?

Devenir propriétaire de sa résidence principale avant 35 ans est parfois délicat en raison du manque de visibilité. Les tout jeunes couples auraient donc plutôt intérêt à être locataires, tant que leur situation n’est pas vraiment stabilisée.

Photo d\'illustration.
Photo d'illustration. (FRED TANNEAU / AFP)