C'est ma santé, France info

C'est ma santé. L’asthme, un véritable problème chez les adolescents

L'asthme est la première maladie chronique chez les jeunes, aussi les pneumologues se mobilisent ce mardi pour sensibiliser les adolescents en leur rappelant notamment l'importance d'une prise en charge précoce.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Si la crise ne diminue pas même après plusieurs prises de bronchodilatateur, c\'est que l\'on est en présence d\'une crise grave et il n\'y a pas de temps à perdre.
Si la crise ne diminue pas même après plusieurs prises de bronchodilatateur, c'est que l'on est en présence d'une crise grave et il n'y a pas de temps à perdre. (JAMES HARDY / MAXPPP)

Les pneumologues se mobilisent ce mardi 2 mai toute la journée pour sensibiliser les adolescents face à l'asthme. Et pour cause : c'est la première maladie chronique chez les jeunes, 9 % d'entre eux sont atteints. L’asthme est un véritable problème chez les adolescents.

1 000 décès par an

Souvent, les adolescents ne suivent pas leur traitement avec la régularité qu'il faudrait. À cet âge, ils ont beaucoup d'autres priorités, ce qui les expose à de graves complications car l'asthme est loin d'être une maladie bénigne : dans notre pays elle est à l'origine de 1 000 décès par an et de 60 000 hospitalisations en urgence. Il faut savoir qu'une personne asthmatique doit bénéficier d'une prise en charge personnalisée. Or beaucoup d'adolescents n'ont jamais passé d'examen pour mesurer leur capacité respiratoire, leur souffle. C'est pourtant indispensable pour apprécier la sévérité de leur maladie et ses causes.

L’asthme est une maladie atypique 

La maladie est atypique parce qu'elle prend plusieurs formes. Certains asthmes sont occasionnels : ils se déclenchent dans des conditions précises, par exemple au travail, au contact d'un animal ou lors d'une promenade. Mais il existe aussi un asthme persistant qui peut se déclencher à tout moment sans raison apparente. Par ailleurs les causes de l'asthme sont multiples même si dans la majorité des cas, c'est un problème d'allergie.

L'anxiété, le stress peuvent aussi aggraver un asthme. Une chose est sûre : quelle qu'en soit la cause, c'est une maladie inflammatoire qui provoque un rétrécissement des voies respiratoires et une difficulté à respirer avec souvent une impression d'oppression. Les médicaments anti-inflammatoires sont très importants dans le traitement quotidien de la maladie mais aussi en cas de crise. 

En cas de crise, il faut réagir vite 

En cas de crise d'asthme, que faire ? Au moindre signe - de la toux, un essoufflement, une difficulté à respirer ou une grosse fatigue - il faut prendre son traitement de secours, un bronchodilatateur, s'asseoir, rester calme et respirer lentement et régulièrement. Si la crise ne diminue pas même après plusieurs prises de bronchodilatateur, c'est que l'on est en présence d'une crise grave et il n'y a pas de temps à perdre : il faut appeler le 15 ou le 112. 

Un médecin évaluera l'urgence de la situation et éventuellement enverra des moyens de secours. N'essayez surtout pas d'aller par vos propres moyens à l'hôpital ou de vous faire accompagner en voiture par quelqu'un, vous courrez le risque d'une aggravation brutale en cours de route. Laissez venir à vous les secours. 

Il est important de bien se soigner jeune 

Plus globalement, il faut savoir voir qu'il est très important de bien se soigner lorsque l'on est jeune, car la plupart des enfants asthmatiques qui sont correctement suivis peuvent mener une vie normale, faire du sport... Et les crises sont d'autant plus rares durant la vie que la personne a été traitée régulièrement durant l'enfance. 

 

Si la crise ne diminue pas même après plusieurs prises de bronchodilatateur, c\'est que l\'on est en présence d\'une crise grave et il n\'y a pas de temps à perdre.
Si la crise ne diminue pas même après plusieurs prises de bronchodilatateur, c'est que l'on est en présence d'une crise grave et il n'y a pas de temps à perdre. (JAMES HARDY / MAXPPP)