C'est ma santé, France info

C'est ma santé. Il y aura plus de quatre millions de diabétiques en France à l'horizon 2020

Le nombre de diabétiques augmente de près de 3% par an. Toute la semaine, la Fédération française des diabétiques organise des manifestations dans toute la France pour améliorer la prévention contre cette maladie.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une femme atteinte du diabète teste son taux d\'insuline.
Une femme atteinte du diabète teste son taux d'insuline. (SCIENCE PHOTO LIBRARY / R3F)

Du 2 au 9 juin, la Fédération française des diabétiques organise des manifestations dans tout le pays pour améliorer la prévention face à cette maladie. Le diabète est en train d'exploser dans notre pays. Le nombre de malades augmente de pratiquement 3% tous les ans. Cela signifie qu'il y aura plus de quatre millions de diabétiques à l'horizon 2020. Cette maladie devient un problème de santé publique.

Une maladie avec plusieurs niveaux de gravité

Le diabète de type 1, le moins fréquent, apparaît quand le pancréas ne fabrique plus suffisamment d'insuline. On ne peut pas y faire grand-chose, c'est une maladie qui se déclenche à la suite du dysfonctionnement du système immunitaire. Elle survient brusquement, principalement chez les jeunes, et peut avoir de très graves conséquences.

Le diabète le plus fréquent est celui de type 2 qui concerne 90% des diabétiques. Il apparaît plutôt chez des personnes de plus de 40 ans. La génétique semble jouer un rôle puisque l'on trouve souvent dans une même famille et à différentes générations des personnes diabétiques. Mais ce diabète de type 2 résulte surtout du mode de vie : une alimentation déséquilibrée, un manque d'activité physique et le surpoids.

Les risques sont nombreux. D'abord celui d'une amputation avec un risque multiplié par sept par rapport à une personne non malade. Chaque année, plus de 20 000 diabétiques sont hospitalisés pour une plaie du pied et 8 000 sont amputés. La maladie augmente aussi le risque de cécité, d'insuffisance rénale chronique, d'infarctus du myocarde ou d'accident vasculaire cérébral. D'où le message délivré cette semaine par la Fédération Française des Diabétiques qui se résume à un mot : l'équilibre. Équilibre entre les plaisirs de la vie et la vigilance face à la maladie.

Comment limiter les risques 

Ce diabète est sournois, il se développe silencieusement pendant des années. Il faut donc être vigilant face à certains signes : une prise de poids importante, une hypertension, une fatigue constante, des malaises après les repas ou encore une soif permanente. En cas de doute, la seule solution pour poser un diagnostic est de faire une analyse de sang pour mesurer la glycémie.

Une fois le diabète dépisté, les principales mesures sont d'ordre alimentaire : éviter le grignotage, réduire le sel, limiter les aliments très gras et les produits sucrés, consommer à chaque repas des fruits et des légumes, des féculents, des laitages, éviter les plats cuisinés. L'idéal est de pratiquer aussi 30 minutes d'activité physique par jour. Enfin, il faut éviter le stress car il libère une hormone, le cortisol, qui favorise la maladie.   

Une femme atteinte du diabète teste son taux d\'insuline.
Une femme atteinte du diabète teste son taux d'insuline. (SCIENCE PHOTO LIBRARY / R3F)