Parler aux enfants des soucis d'argent de la famille

écouter (3min)

Les revenus qui diminuent parfois dans certains foyers vont aggraver la situation économique de ces familles pour obliger à des changements très concrets. Comment expliquer ces soucis d'argent aux enfants sans pour autant les angoisser ? L'éclairage de la psychanalyste Claude Halmos. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Après la crise sanitaire, les hausses annoncées du prix de l'énergie, notamment, viennent poser des problèmes économiques à certaines familles. Comment ne pas inquiéter les enfants tout en leur expliquant la réalité. (Illustration) (JGI/JAMIE GRILL / TETRA IMAGES RF / GETTY IMAGES)

La perte de revenus, due à la réforme de l’assurance-chômage, et les hausses annoncées du gaz et de l’électricité vont aggraver les difficultés économiques de nombreuses familles et les obliger à des changements dans leurs vies. Il faudra par exemple allumer le chauffage plus tard, ne chauffer que certaines pièces. La psychanalyste Claude Halmos nous explique comment parler des ces soucis d'argent aux enfants. 

franceinfo : À ces difficultés, une autre s’ajoute, pour les parents : comment expliquer ces difficultés aux enfants, sans pour autant les angoisser ?

Claude Halmos : Les parents qui veulent parler à leurs enfants des difficultés économiques de la famille, se confrontent toujours à deux dangers. Le premier c’est, en pensant qu’ils  seront dupes, de les minimiser à l’extrême ; et c’est une mauvaise idée. Un enfant perçoit toujours l’inquiétude de ses parents. Il n’est donc jamais dupe et risque au contraire, s’il sent qu’on lui ment, d’imaginer le pire.

Et le second danger c’est de leur dire les choses, comme à des adultes. Parce que cela peut les conduire à se croire capables d’aider, comme des adultes, à résoudre les problèmes. Des patients racontent ainsi, en analyse, tout ce qu’ils avaient inventé, à 6 ans, pour coûter moins cher à leurs familles.

Comment les informer ?

Un enfant petit n’a pas les informations de base, nécessaires pour comprendre ce qui se passe. Il ignore ce qu’est un salaire, et comment on paye l’électricité, ou le gaz pour chauffer la maison. Et c’est problématique, parce que cela peut le conduire à  se construire, à partir de son imagination d’enfant, des théories qui seront non seulement fausses mais très angoissantes.

Il faut donc lui donner des informations. Et, à partir de là, lui expliquer comment on va agir pour faire des économies. En lui montrant bien, pour le rassurer, que le problème est sérieux, mais pas insurmontable pour autant.

Est-ce qu’il n’y a pas un risque que l’enfant se sente décalé, dévalorisé par rapport aux autres ?

C’est un risque très important d’autant que, on le sait, les parents en difficulté, eux-mêmes, se dévalorisent. Parce que, dans notre société, avoir moins est trop souvent synonyme d’être moins.

Il faut donc aider l’enfant à garder le sentiment de sa valeur, et de celle de sa famille. En lui expliquant d’abord que les difficultés actuelles découlent de problèmes généraux (la hausse du prix de l’énergie, la crise post-Covid etc.), et sont partagées par beaucoup d’autres. Et en lui donnant les moyens de réfléchir. De comprendre par exemple que l’argent est très important, mais qu’il n’est pas la seule valeur. Pour le moment, dans la famille, on en manque, et c’est un vrai souci. Mais on possède bien d’autres choses, que l’argent ne peut pas acheter : la capacité à s’aimer, à se parler, à se préoccuper les uns des autres...

Expliquer les choses de cette façon à un enfant, c’est l’aider non seulement à résister, mais à devenir plus fort. Et c’est la raison pour laquelle, d’ailleurs, il serait si important que tout cela soit abordé aussi, collectivement, à l’école.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.