BD, bande dessinée, France info

BD, bande dessinée. Le couple, produit de consommation courante

Le duo belge Gilles Dal - Johan de Moor observe à la loupe la banalité de la vie à deux. Coloré, surréaliste et glacial.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Si Ulysse avait lu de Moor et Dal, il n\'aurait pas retrouvé Pénélope
Si Ulysse avait lu de Moor et Dal, il n'aurait pas retrouvé Pénélope (JOHAN DE MOOR, LE LOMBARD / EMMANUEL LEPAGE, DANIEL MAGHEN / DAWID, LA GOUTTIERE)

A désespérer de la vie de couple

A les entendre, ils n’ont rien contre l’amour et le couple. C’est pourtant avec délice qu’ils en notent consciencieusement tout ce qui au quotidien fait de ce doux sentiment partagé, ou non, un monceau de platitudes.

Avec La Vie à deux, les Belges Gilles Dal et Johan de Moor ont en quelque sorte traduit en BD la chanson de Boris Vian : "Ah, Gudule... Viens m'embrasser / Et je te donnerai / Un frigidaire / Un joli scooter / Un atomixaire / Et du Dunlopillo".

Ce n'est pas un couple qui vit ses moments les plus exaltants. Mais ça ne veut pas dire qu'il n'en vit jamais.

Johan de Moor

Voilà effectivement une bande dessinée qui sent la Mer du Nord. Une BD belge d’inspiration flamande. Surréalisme et non-sens. Comme dans La Complainte du progrès de Vian, chez Dal et de Moor, l’amour se traduit par une avalanche d’images dont les couleurs sont à retrouver du côté du peintre James Ensor, auquel on aurait ajouté une pincée de Pop Art ! Un patchwork visuel, un collage qui part dans tous les sens pour dire que le couple, tel qu’on le vit la plupart du temps aujourd’hui, est une invention du XIXe siècle nourrie à la société de consommation.

La Vie à deux, Johan de Moor et Gilles Dal, aux éditions du Lombard.

Le Voyage d'Ulysse, Grand Prix de la Critique

L’ACBD, l’association des journalistes spécialisés en bande dessinée, couronne de son Grand Prix de la Critique 2017 Les Voyages d’Ulysse aux éditions Daniel Maghen. Les Voyages d’Ulysse est une Odyssée moderne. Le personnage principal est une jeune femme. Salomé parcourt la Méditerranée de port en port à la recherche d’un peintre qui, elle l’espère, lui permettra de faire le deuil d’une mère trop tôt disparue. Transmission touchante d'un auteur à un autre, le récit d’Emmanuel Lepage et Sophie Michel s’articule autour du travail du grand dessinateur belge René Follet, dont ils ont exhumé pour l’occasion des peintures et croquis des années 1960, un trésor jamais réédité.

Le premier Prix Jeunesse ACBD récompense le tome 2 de la série Supers de Dawid et Frédéric Maupomé, publié par les éditions de la Gouttière. Entièrement mis en scène du point de vue des enfants, Supers raconte une fratrie de trois orphelins dotés de pouvoirs extraordinaires.

 

Si Ulysse avait lu de Moor et Dal, il n\'aurait pas retrouvé Pénélope
Si Ulysse avait lu de Moor et Dal, il n'aurait pas retrouvé Pénélope (JOHAN DE MOOR, LE LOMBARD / EMMANUEL LEPAGE, DANIEL MAGHEN / DAWID, LA GOUTTIERE)