Cet article date de plus de quatre ans.

Bataclan : dessiner pour tourner la page

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Bataclan : dessiner pour tourner la page
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Un rescapé du Bataclan raconte son calvaire dans la salle de spectacle le 13 novembre dans une BD.

Quinze planches, dessinées en trois mois, sans croquis préalable, d'un jet. Graphiste dans une petite agence, passionné de musique rock, Fred Dewilde, a dessiné en BD son Bataclan, en noir et blanc pour ne plus faire de cauchemars. Il a survécu à l'attentat du 13 novembre au Bataclan. "Me sortir ces images de la tête, c'était la seule façon de procéder", témoigne-t-il.

La difficile reconstruction

Il a choisi de cacher son visage, mais de montrer ses images. Tout a commencé joyeusement comme tous les concerts. "Et là on tombe sur le drame, je me retourne, je vois les gars tirer [...] je m'allonge dans le sang de mon voisin de droite. [...] On a peur et chaque battement de cœur est un battement gagné", raconte Fred Dewilde. Les événements se succèdent jusqu'aux cris des policiers, aux sirènes des ambulances. Il y aura la difficile reconstruction ensuite pour s'éloigner véritablement du Bataclan.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers BD, bande dessinée

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.