Le rôle des influenceurs

écouter (5min)

Les influenceurs s'intéressent de plus en plus à la gastronomie. Mais quel est l'impact réel de leurs sites et comptes sur les réseaux sociaux ?

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Alexis Thiébaut comptabilise plusieurs dizaines de milliers de followers entre son site, sa page Facebook et ses comptes Twitter ou Instagram. (LE PARIS D'ALEXIS)

De plus en plus d'influenceurs s'intéressent à la cuisine et à la gastronomie. Des sites internet, des comptes Twitter ou Instagram, des pages Facebook. Chacun y va de sa rencontre avec des cuisiniers, de sa découverte de produits, de sa visite de marchés ou de restaurants.

Et les chefs ne les dédaignent pas, car ils atteignent un public que cherchent à cibler les marques ou les adresses réputées. L'impact de leur posts donnent une vraie résonance aux produits ou aux plats.

Des passionnés de bonne chère

Le plus souvent, ce sont d'ailleurs des passionnés de bonne chère. Ils s'y connaissent et savent dénicher les meilleures tables pour communiquer dessus. Ce sont peut-être, pour les plus férus d'entre eux, les critiques modernes qui complètent ceux de la presse écrite, voire des guides gastronomiques.

"Les chefs, aujourd'hui, sont de plus en plus nombreux à vouloir des influenceurs afin de bénéficier d'un regard différent et, peut-être surtout, pour toucher un nouveau public."

Alexis Thiébaut, du site Le Paris d'Alexis

à franceinfo

Alexis Thiébaut part sans cesse à la recherche de nouveautés à travers la capitale sur son site Le Paris d'Alexis. Pour Thierry Marx, une complémentarité doit s'instaurer entre les critiques classiques de la presse écrite, qui ont souvent une très belle plume, et ces jeunes influenceurs. Il vous propose, pour illustrer cette séquence, une recette de bonbons aux pommes.

Recette de bonbons aux pommes

Ingrédients :

250 g de jus de pommes, 25 g de tapioca, 1 cuillerée à café d'Izarra, 200 g de gomme de caroubier.

Préparation :

Dans une casserole, faire cuire le jus de pommes et le tapioca, pour obtenir un mélange assez épais, visqueux. Ajouter l'Izarra. Bien mélanger. Laisser refroidir.

Placer le mélange au congélateur. Laisser prendre au froid. Découper des petits bonbons et les rouler dans la gomme de caroubier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.