Cet article date de plus de deux ans.

Vaccination des enfants contre le Covid-19, bons réflexes avant les fêtes : le "8h30 franceinfo" de Benjamin Davido

L'infectiologue, directeur médical et référent Covid-19 à l’hôpital de Garches (Hauts-de-Seine), était l'invité du "8h30 franceinfo" le mardi 21 décembre.

Article rédigé par France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 26 min
Benjamin Davido était l'invité du "8h30 franceinfo", mardi 21 décembre 2021. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Benjamin Davido, infectiologue, directeur médical et référent Covid-19 à l’hôpital de Garches (Hauts-de-Seine), était l'invité de franceinfo mardi 21 décembre. Il répondait aux questions de Neila Latrous et Nicolas Teillard.

>> Suivez les dernières informations à propos de l'épidémie de Covid-19 grâce à notre direct

Vaccination des enfants : "Ce n'est pas la priorité"

La vaccination des enfants contre le Covid-19 "n'est pas la priorité", juge Benjamin Davido alors que la Haute autorité de santé a validé lundi, comme le comité consultatif d'éthique avant elle, la vaccination de tous les enfants de 5 à 11 ans. "Les modélisateurs vous le diront : il faudrait attendre le nouveau vaccin pour se retrouver avec quelque chose d'efficace sur la transmission." Ce nouveau vaccin est, selon lui, "prévu pour le printemps".

Benjamin Davido estime qu'on "a un temps de retard" sur la vaccination des enfants. "Si vous vaccinez les enfants maintenant, étant donné qu'il faut faire trois doses face à Omicron, ils seront protégés au mois de mars." Dans ces conditions, il juge qu'il "ne faudrait pas qu'on vaccine six millions d'enfants de 5 à 11 ans pour contrebalancer les six millions d'adultes irresponsables qui ne veulent pas se protéger et qui saturent les hôpitaux qui sont plein de malades qui ont plein d'autres pathologies".

Bons réflexes avant les fêtes : "Éviter les brassages de population"

À l'approche des fêtes de fin d'année, l'infectiologue conseille "d'éviter tout ce qui est brassage de population, ce qui ne veut pas dire qu'il faille vivre dans la terreur évidemment". Il conseille donc de faire ses courses en faisant attention, pourquoi pas en utilisant un masque FFP2, "plus efficace parce qu'il filtre mieux les microparticules".

En revanche, il est d'après Benjamin Davido "complètement illusoire de penser qu'on va se contaminer en touchant un caddie, en allant faire les courses et en serrant la main de quelqu'un". Il explique que la contamination était "beaucoup plus compliquée que ça. Cela passe davantage par les voies respiratoires." 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.