8h30 franceinfo, France info

Sylvie Goulard contestée : "Maintenant basta ça suffit, faisons primer l'éthique sur le fric", lâche la députée LFI Manon Aubry

Manon Aubry, députée européenne, dénonce la candidature de Sylvie Goulard comme commissaire européenne. La candidate française est à nouveau convoquée pour lever des doutes sur son intégrité.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Manon Aubry, députée européenne La France insoumise, était l\'invitée de franceinfo le jeudi 10 octobre 2019
Manon Aubry, députée européenne La France insoumise, était l'invitée de franceinfo le jeudi 10 octobre 2019 (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"Maintenant basta, ça suffit, faisons primer l'éthique sur le fric", lance Manon Aubry, députée européenne La France insoumise, jeudi 10 octobre sur franceinfo, à propos de la candidate commissaire française Sylvie Goulard convoquée ce même jour pour une seconde audition à la Commission européenne afin de lui permettre de dissiper les doutes sur son intégrité.

Sylvie Goulard a démissionné en juin 2017 de son poste de ministre française de la Défense après sa mise en cause dans une enquête sur des emplois fictifs d'assistants des eurodéputés du MoDem, son parti politique. L'Office anti-fraude de l'UE a également ouvert une enquête sur la même affaire. Les deux procédures sont en cours, mais elle n'a pas été mise en examen.

Sylvie Goulard n'est pas en mesure d'assumer ce poste important de commissaire

Manon Aubry

sur franceinfo

Selon Manon Aubry, la candidate de la France "n'a pas dit clairement si elle était mise en examen, si elle s'engageait à démissionner", alors qu'en 2017, elle avait quitté le gouvernement après des soupçons d'emplois fictifs au sein du MoDem au Parlement européen. Manon Aubry remet en cause les sommes perçues par Sylvie Goulard "quand elle était eurodéputée, elle a perçu plus de 10 000 euros par mois de la part d'un think tank américain pour en plus des tâches complètement vagues (...) Ce n'est pas illégal mais c'est immoral".

Trop de lobbies au Parlement européen

La députée LFI raconte avoir "halluciné" de voir la procédure d'examen des conflits d'intérêts, Sylvie Goulard "ne devrait même pas en être là" selon elle. "Trop souvent, au Parlement européen, c'est le fric qui prime sur l'éthique", déplore-t-elle, avançant des chiffres d'une enquête de l'ONG Transparency International selon lesquels "1/6e des députés européens ont une rémunération annexe de plus de 1000 euros par mois".

Manon Aubry prône un changement de règles au Parlement, et réclame la création d'une autorité indépendante sur l'éthique, à l'image de la Haute autorité de la transparence de la vie publique en France. Cette autorité "serait en charge de l'examen des conflits d'intérêts avec des moyens, du temps, de l'indépendance", selon l'élue.

Comment voulez-vous que les gens croient encore à la fonction politique quand vous êtes élu à Bruxelles et derrière vous allez vous faire payer par un think tank américain ?

Manon Aubry

sur franceinfo

Manon Aubry revient d'ailleurs sur l'omniprésence des lobbies au Parlement européen, affirmant recevoir des "tonnes d''emails, de courriers, de cadeaux" de leur part. La députée LFI réclame la création d'un registre obligatoire des lobbies qui n'est pas obligatoire aujourd'hui, "qu'on sache qui a vu qui exactement".

La perte de légitimité de Christophe Castaner

"Christophe Castaner me fait honte en tant que ministre de l'Intérieur quand aujourd'hui je vois l'irresponsabilité avec laquelle il tient le ministère", réagit Manon Aubry, députée européenne La France insoumise, alors que le ministre de l'Intérieur est auditionné dans la journée par la commission des Lois du Sénat après l’attaque mortelle à la préfecture de police de Paris la semaine dernière.

C'est une suite de faits qui s'accumulent sur le dos de Christophe Castaner qui aujourd'hui n'a plus la légitimité pour assumer un poste important (...) pour l'ensemble de son œuvre.

Manon Aubry

sur franceinfo

Revoir l'interview en intégralité : 

Manon Aubry, députée européenne La France insoumise, était l\'invitée de franceinfo le jeudi 10 octobre 2019
Manon Aubry, députée européenne La France insoumise, était l'invitée de franceinfo le jeudi 10 octobre 2019 (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)