"Rien n'établit qu'il y aurait une organisation collective autour de l'auteur de l'attentat" à la préfecture de police, affirme Castaner devant le Sénat

Le ministre a été auditionné à huis clos mardi matin par la délégation parlementaire au renseignement sur d'éventuels "dysfonctionnements" ayant permis l'attaque.

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

Après l'Assemblée nationale, le Sénat. Très critiqué après la tuerie au cœur d'une administration censée être l'un des fers de lance de la sécurité de l'Etat, Christophe Castaner a été entendu jeudi 10 octobre par la commission des lois du Sénat. Il y a notamment affirmé que "rien n'établit qu'il y aurait une organisation collective autour de l'auteur de l'attentat" à la préfecture de police de Paris, qui a fait quatre morts. Revivez son audition en direct avec franceinfo.

Philippe Bas dément toute volonté "d'instruire un procès""Nous ne sommes pas en train d'instruire un procès, nous sommes en train de rechercher quels sont les moyens d'améliorer la situation", a assuré sur franceinfo la sénateur Philippe Bas, président de la commission des lois du Sénat, avant l’audition de Christophe Castaner.

Le mariage de Mickaël Harpon aurait dû provoquer un contrôle. Devant la commission des lois de l'Assemblée, Christophe Castaner avait jugé mardi que le mariage en 2014 de Mickaël Harpon, auteur de la tuerie, aurait dû provoquer un nouveau contrôle dans le cadre de son habilitation secret-défense.

Une commission d'enquête la semaine prochaine. Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand a annoncé qu'il acceptait la demande des Républicains de création d'une commission d'enquête, qui se mettra au travail "dès la semaine prochaine".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PREFECTURE

10h38 : La note détaille ce que peuvent être ces "signe possibles" : "Les changements physiques, vestimentaires et alimentaires, le refus de serrer la main du personnel féminin, un rejet brutal des habitudes quotidiennes, un repli sur soi, le rejet de l'autorité ou de la vie en collectivité."

10h38 : Dans une note en date du 7 octobre à laquelle franceinfo a eu accès, le préfet de police de Paris, Didier Lallement, demande à ses collaborateurs de "signaler immédiatement et directement" à leur hiérarchie "toute détection de signes d'une possible radicalisation d’un agent".

10h19 : Petit cafouillage entre le ministre de l'intérieur et son secrétaire d'Etat sur la communication de la fiche de poste de Mickaël Harpon.

09h38 : "Rien n'établit qu'il y aurait une organisation collective autour de l'auteur de l'attentat", affirme Christophe Castaner.

09h36 : "Au sein des personnels de l'Education nationale, nous avons eu dix cas signalés, d’intensité variable."

Le ministre était invité d'Europe 1. Il était interrogé sur les systèmes de contrôle au sein de l'Education nationale.

09h18 : Avec un peu de retard, faisons un point sur le début de journée :

Christophe Castaner et Laurent Nuñez sont actuellement auditionnés par la commission des lois du Sénat après l'attaque à la préfecture de police de Paris qui a fait quatre morts. Les débats sont à suivre en direct ici.

Pas de "Crunch" ce week-end ! Les matchs Angleterre-France et Nouvelle-Zélande-Italie sont annulés par les organisateurs de la Coupe du monde de rugby, en raison du typhon Hagibis qui doit toucher en fin de semaine la mégalopole de Tokyo.


• La colère en Allemagne. La communauté juive exige de l'Allemagne une meilleure protection et une mobilisation contre l'extrême droite au lendemain de l'attentat antisémite de Halle.


• La Turquie a débuté son offensive terrestre contre des forces kurdes dans le nord-est de la Syrie. Interrogé par des journalistes sur la possibilité d'aider les forces kurdes, Donald Trump a insisté sur le fait que ces forces "combattent pour leur terre". Avant d'ajouter : "Ils ne nous ont pas aidés pendant la Seconde Guerre mondiale. Ils ne nous ont pas aidés en Normandie."

09h14 : "Ce ne sont pas les personnes qui sont visées, ce serait hors de propos, ce sont nos modes d'organisation et peut-être même nos structures. Nous ne cherchons pas des responsabilités personnelles."

Christophe Castaner et Laurent Nuñez sont actuellement auditionnés par la commission des lois du Sénat après l'attaque à la préfecture de police de Paris qui a fait quatre morts.

09h05 : Les débats commencent à la commission des lois du Sénat. C'est à suivre en direct ici.


09h03 : Manon Aubry a "honte" de Christophe Castaner. La députée européenne de La France insoumise est l'invitée de franceinfo.

08h46 : "Nous ne sommes pas en train d'instruire un procès, nous sommes en train de rechercher quels sont les moyens d'améliorer la situation", a déclaré sur franceinfo Philippe Bas, président de la commission des lois du Sénat, avant l’audition de Christophe Castaner par la commission des lois du Sénat, ce matin.

08h51 : "L'année dernière, nous avons ainsi éloigné 25 personnes de ces concours pour éviter qu'il y ait des recrutements qui ne correspondent pas aux exigences que nous souhaitons".

Sur RTL, la garde des Sceaux explique que son ministère a mis en place "un double système de contrôle" lors des recrutements pour écarter les profils les plus problématiques.

08h05 : L'horreur en direct, pendant plus d'une demie-heure. L'attaque d'un tireur contre une synagogue de Halle en Allemagne hier, qui a fait deux morts, a été diffusée en direct pendant 35 minutes sur Twitch.

07h20 : Ilham Harpon a longuement raconté la nuit qui a précédé le passage à l'acte de son mari, et notamment cette crise. Elle raconte qu'il l'a réveillée, ainsi que leurs deux enfants de 3 et 9 ans. Il a alors récité des versets du Coran, crié "Allah Akbar", dit qu’il entendait des voix, et il lui a demandé "de protéger leurs enfants".

07h22 : "Pas un seul instant, je n'ai pensé qu’il pouvait s’en prendre à quelqu'un d'autre que lui-même."

Elle a été auditionné à huit reprises par les enquêteurs. Elle maintient que son époux n'était pas un islamiste et évoque "une crise mystique".

07h30 : On débute par un premier point sur l'actualité :

Pas de "Crunch" ce week-end ! Les matchs Angleterre-France et Nouvelle-Zélande-Italie sont annulés par les organisateurs de la Coupe du monde de rugby, en raison du typhon Hagibis qui doit toucher en fin de semaine la mégalopole de Tokyo.

Hadama Traoré qui voulait organiser une manifestation de soutien à Mickaël Harpon à Gonesse (Val-d'Oise) a été placé en garde à vue en Seine-Saint-Denis où il réside.

• La colère en Allemagne. La communauté juive exige de l'Allemagne une meilleure protection et une mobilisation contre l'extrême droite au lendemain de l'attentat antisémite de Halle.


• La Turquie a débuté son offensive terrestre contre des forces kurdes dans le nord-est de la Syrie. Interrogé par des journalistes sur la possibilité d'aider les forces kurdes, Donald Trump a insisté sur le fait que ces forces "combattent pour leur terre". Avant d'ajouter : "Ils ne nous ont pas aidés pendant la Seconde Guerre mondiale. Ils ne nous ont pas aidés en Normandie."