VIDÉO. "Christophe Castaner me fait honte en tant que ministre de l'Intérieur", affirme Manon Aubry

Manon Aubry, députée européenne La France insoumise, réagit notamment aux déclarations du ministre de l'Intérieur depuis l’attaque mortelle à la préfecture de police de Paris la semaine dernière.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

"Christophe Castaner me fait honte en tant que ministre de l'Intérieur quand aujourd'hui je vois l'irresponsabilité avec laquelle il tient le ministère", a réagi jeudi 10 octobre sur franceinfo Manon Aubry, députée européenne La France insoumise, alors que le ministre de l'Intérieur est auditionné dans la journée par la commission des Lois du Sénat après l’attaque mortelle à la préfecture de police de Paris la semaine dernière.

Pour la députée LFI, Christophe Castaner "a parlé un peu trop rapidement" après l'attaque au couteau.  "Chaque nouvel événement vient ajouter une pierre à l'édifice de honte de Castaner qui n'en est pas à son premier fait d'armes", a rappelé Manon Aubry, revenant sur l'affaire Steve, les "milliers de blessés pendant les "gilets jaunes"", mais aussi l'affaire de la militante niçoise Geneviève Legay.

C'est une suite de faits qui s'accumulent sur le dos de Christophe Castaner qui aujourd'hui n'a plus la légitimité pour assumer un poste important (...) pour l'ensemble de son œuvre.

Manon Aubry

à franceinfo

Sur son audition devant la commission, Manon Aubry ajoute qu'il y a "sans doute" eu "des dysfonctionnements", "mais c'est pour ça qu'il y a une enquête interne et j'espère qu'on pourra tirer toutes les conclusions de ce triste événement".

"Une décision de sagesse"

Manon Aubry a toutefois approuvé l'interdiction, par le ministère de l'Intérieur, de la manifestation à Gonesse, en soutien à Mickaël Harpon. "C'est une décision de sagesse", a salué la députée. "Toute forme d'apologie du terrorisme n'est pas souhaitable, explique-t-elle. Oui, il y a des raisons en France d'interdire des manifestations, et là je crois que c'est justifié." Doit-il y avoir des poursuites judiciaires ? "Si les juges pensent et estiment d'un point de vue du droit que des poursuites judiciaires doivent être engagées, alors très bien. J'ai confiance dans le système judiciaire", conclut la députée européenne.

Manon Aubry, députée européenne La France insoumise, est l\'invitée de franceinfo, jeudi 10 octobre. 
Manon Aubry, députée européenne La France insoumise, est l'invitée de franceinfo, jeudi 10 octobre.  (FRANCEINFO)