Sylvie Goulard démissionne son poste de ministre des Armées

Au lendemain du départ de Richard Ferrand du gouvernement, c'est Sylvie Goulard qui a annoncé ce mardi 20 juin sa démission. La ministre des Armées parle d'une décision personnelle.

FRANCE 3

Hier encore, lundi 19 juin, Sylvie Goulard était avec le chef de l'État pour l'inauguration du salon du Bourget. Sylvie Goulard a surpris tout le monde avec l'annonce de son départ du gouvernement. Visée par une enquête sur les emplois présumés fictifs du MoDem, la ministre des Armées s'explique dans un communiqué. "Je souhaite être en mesure de démontrer librement ma bonne foi", a assuré Sylvie Goulard.

Marielle de Sarnez n'exclut pas de démissionner

Sa démission met la pression sur les autres ministres MoDeM. Marielle de Sarnez, citée dans la même affaire, n'exclut pas à son tour de démissionner de son poste au gouvernement pour prendre la présidence du groupe MoDeM à l'Assemblée. En revanche, François Bayrou, lui, n'a pas du tout l'intention d'abandonner son poste. Une solution intenable selon Corinne Lepage qui avait dénoncé ses pratiques et qui a été entendue ce mardi 20 juin comme témoin par les enquêteurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Sylvie Goulard, inquiétée par l\'affaire des présumés emplois fictifs du MoDem, a démissionné de son poste de ministre de la Défense, mardi 20 juin. 
Sylvie Goulard, inquiétée par l'affaire des présumés emplois fictifs du MoDem, a démissionné de son poste de ministre de la Défense, mardi 20 juin.  (BERTRAND GUAY / AFP)