8h30 franceinfo, France info

Suivi des ex-détenus condamnés pour terrorisme, justice de proximité, secret professionnel des avocats... Le "8h30 franceinfo" d'Éric Dupond-Moretti

Le ministre de la Justice était l'invité du "8h30 franceinfo", jeudi 17 décembre 2020.

Le ministre de la Justice était l\'invité du \"8h30 franceinfo\", jeudi 17 décembre 2020.
Le ministre de la Justice était l'invité du "8h30 franceinfo", jeudi 17 décembre 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Éric Dupond-Moretti, garde des Sceaux, ministre de la Justice, était l'invité du "8h30 franceinfo", jeudi 17 décembre 2020. Suivi des ex-détenus condamnés pour terrorisme, justice de proximité, secret professionnel des avocats... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

Terrorisme : la piste du bracelet électronique pour les anciens détenus relancée

Le ministre de la Justice se dit favorable au port du "bracelet électronique" pour les détenus condamnés pour terrorisme sortant de prison. "Bien sûr, parce que ce n'est pas une mesure privative de liberté, c'est une mesure de sûreté", estime Éric Dupond-Moretti.

En août dernier, le Conseil constitutionnel avait jugé que leur imposer des "mesures de sûreté" était possible, mais avait censuré l'essentiel des dispositions d'une proposition de loi LREM.

"2 000 lieux dédiés" à la justice de proximité

Éric Dupond-Moretti annonce que "2 000 lieux dédiés" à la justice de proximité seraient prochainement créés en France : "Le délégué du procureur va se rendre là où l'infraction a été commise, près de chez vous, dans les campagnes, dans les quartiers. Ça va s'appeler 'Point justice', 2 000 lieux qui permettent un maillage territorial et d'aller au plus près de la délinquance", précise le garde des Sceaux.

Ainsi, les délégués du procureur "vont passer de 1 000 à 2 000" en France. "Nous allons, en plus, embaucher 1 000 personnels supplémentaires qui vont être envoyés dans les juridictions", ajoute le ministre de la Justice. "Tous ces personnels nouveaux vont mettre en œuvre cette justice de proximité qui se décline notamment au travers de ce qu'on appelle les peines alternatives", poursuit-il.

"Régler" le problème du "secret professionnel des avocats"

"Il y a dans ce pays un problème inhérent au secret professionnel des avocats et je compte le régler", déclare Éric Dupond-Moretti, qui ajoute qu'il "n'y a pas d'avocat sans secret".

"Je prépare, je l'ai dit dès les premiers jours de mon arrivée au ministère, une loi qui concerne à la fois la durée des enquêtes préliminaires et le secret professionnel des avocats", précise le ministre de la Justice.

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du jeudi 17 décembre 2020 :

Le ministre de la Justice était l\'invité du \"8h30 franceinfo\", jeudi 17 décembre 2020.
Le ministre de la Justice était l'invité du "8h30 franceinfo", jeudi 17 décembre 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)