Subventions au CCIF, remontées mécaniques fermées... Le "8h30 franceinfo" d'Éric Piolle

Le maire Europe Écologie-Les Verts de Grenoble était l'invité du "8h30 franceinfo", samedi 5 décembre 2020.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Éric Piolle, le maire Europe Écologie-Les Verts de Grenoble était l'invité du "8h30 franceinfo", samedi 5 décembre 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Éric Piolle, le maire Europe Écologie-Les Verts de Grenoble (Isère) était l'invité du "8h30 franceinfo", samedi 5 décembre 2020. Subventions au CCIF, remontées mécaniques fermées... Il répond aux questions de Matteu Maestracci et Myriam Encaoua. 

CCIF : "Nous allons demander le remboursement" des subventions

Le gouvernement a dissous mercredi 2 décembre en Conseil des ministres le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF), accusé de faire de la "propagande islamiste", a annoncé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. "Nous allons demander le remboursement" des subventions accordées au CCIF réagit Éric Piolle. "Nous nous y étions engagés, si le gouvernement obtenait sa dissolution", rappelle-t-il.

"Il y a effectivement eu pendant trois ans, de 2016 à 2018, une subvention de 1 800 euros, puis 1 000 euros, puis 800 euros, de la part de la Métropole et de la ville de Grenoble", reconnaît le maire. "À l'époque, nous n'avons pas eu d'alerte de la préfecture. Ce n'était pas directement au CCIF, mais à une association connectée. Les subventions se sont arrêtées, puisque les personnes qui bénéficiaient de ces actions n'étaient pas grenobloises", justifie l'élu écologiste.

Stations de ski : "Je suis totalement solidaire de l'inquiétude des acteurs économiques"

Les remontées mécaniques seront fermées dans les stations de ski françaises pour les vacances de Noël, en raison de la crise sanitaire. "Je suis totalement solidaire de l'inquiétude des familles et des acteurs économiques dans les massifs", affirme Éric Piolle. "Il y a un sentiment d'injustice, puisque la communication du gouvernement sur le sujet donnait l'impression que c'était totalement inepte", critique-t-il. 

"La fermeture des remontées mécaniques a un objectif. L'objectif, c'est de préserver les lits des hôpitaux. À Grenoble, pendant les vacances au ski, il y a une traumatologie qui arrive en masse à l'hôpital", justifie néanmoins le maire EELV de la ville. "Nous avons encore plus de 300 personnes hospitalisées à l'hôpital de Grenoble pour le Covid-19, dont 60 personnes en réanimation. Préserver ces lits d'hôpitaux nécessite la fermeture des remontées mécaniques pendant les vacances", insiste-t-il.

                                      

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du samedi 5 décembre 2020 :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.