8h30 franceinfo, France info

Réforme des retraites, grève des transports, municipales... le "8h30 franceinfo" de Guillaume Peltier

Guillaume Peltier (Les Républicains), était l'invité du "8h30 franceinfo", mardi 10 décembre 2019. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Guillaume Peltier, député du Loir-et-Cher, vice-président délégué Les Républicains, invité du \"8h30 franceinfo\", mardi 10 décembre 2019. 
Guillaume Peltier, député du Loir-et-Cher, vice-président délégué Les Républicains, invité du "8h30 franceinfo", mardi 10 décembre 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Guillaume Peltier, député du Loir-et-Cher, vice-président délégué Les Républicains, était l'invité du "8h30 franceinfo", mardi 10 décembre 2010. Réforme des retraites, grève des transports, municipales... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Renaud Dély.

Retraites : la mobilisation causé par "l'arrogance" du président

"La cause" des grèves et des blocages contre la réforme des retraites, "c'est l'amateurisme, l'arrogance, je dirais même l'outrecuidance d'Emmanuel Macron", estime Guillaume Peltier. "Quand on voit sa réaction quand il est interrogé sur la situation de notre pays, il rigole, il ricane, il dit qu'il n'y a pas d'inquiétude et qu'il ne voit pas où est le problème", ajoute le vice-président délégué Les Républicains. 

Guillaume Pelletier assure qu'il faut "réformer notre système de retraites", mais se dit "opposé à la réforme Macron". Pour le député du Loir-et-Cher, la solution consiste "à travailler davantage"

Une "réquisition" face à la grève dans les transports 

Alors que de nombreux transports publics sont encore concernés par les grèves, ce mardi, particulièrement en Île-de-France, Guillaume Peltier affirme "qu'un service minimum garanti est indispensable et que pour garantir ce service minimum, s'il faut aller jusqu'à la réquisition d'un certain nombre de personnels, comme cela existe pour les pompiers ou dans les hôpitaux, ce me semble être sage."

"Dans la plupart des cas, [un gréviste] pourra faire grève. Mais il ne peut pas faire grève tout le temps, n'importe quand et au détriment de l'intérêt général et du bien commun", ajoute le vice-président délégué Les Républicains. 

Supprimer les régimes spéciaux, "y compris pour les parlementaires"

Guillaume Peltier souhaite la disparition des régimes spéciaux "d'ici 2025 au plus tard""Pour ma génération, il n'y a plus aucune logique dans ces régimes spéciaux, qui avaient peut-être leur utilité il y a quelques décennies. Aujourd'hui ça n'a plus lieu d'être", justifie-t-il. 

Interrogé sur le système de retraite des sénateurs, le député Les Républicains affirme que ces régimes doivent être supprimés pour "tous les Français, et certainement au premier rang les parlementaires, doivent montrer l'exemple."

Aux municipales, LREM n'a "pas de candidat au-delà du périph"

Au sujet des élections municipales de mars prochain, Guillaume Peltier juge que "La République en marche n'a pas de candidat au-delà du périphérique parisien parce que La République en marche est un parti qui repose uniquement sur l'apparition, la politique et aujourd'hui, l'arrogance d'Emmanuel Macron."

Le député insiste pour appuyer sa démonstration sur le cas des villes où la majorité soutient des maires sortant Les Républicains, comme Jean-Luc Moudenc à Toulouse. Et Guillaume Peltier d'ironiser sur "la politique du coucou" de La République en marche.  

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du mardi 10 décembre 2019 :

Guillaume Peltier, député du Loir-et-Cher, vice-président délégué Les Républicains, invité du \"8h30 franceinfo\", mardi 10 décembre 2019. 
Guillaume Peltier, député du Loir-et-Cher, vice-président délégué Les Républicains, invité du "8h30 franceinfo", mardi 10 décembre 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)