8h30 franceinfo, France info

Port du masque en entreprise, immigration... le "8h30 franceinfo" de Laurent Jacobelli

Laurent Jacobelli, porte-parole du Rassemblement national, invité du "8h30 franceinfo", mardi 18 août 2020.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Laurent Jacobelli, porte-parole du Rassemblement national, invité du \"8h30 franceinfo\", mardi 18 août 2020.
Laurent Jacobelli, porte-parole du Rassemblement national, invité du "8h30 franceinfo", mardi 18 août 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Laurent Jacobelli, porte-parole du Rassemblement national, était l'invité du "8h30 franceinfo", mardi 18 août 2020. Port du masque en entreprise, immigration... Il répond aux questions de Julien Langlet et Neila Latrous.

Port du masque : pour des mesures "uniformes sur toute la France et adaptables"

"Le rôle du gouvernement c'est d'assurer l'égalité de tous, l'égalité de toutes les entreprises, de tous les salariés", estime Laurent Jacobelli, alors qu'Élisabeth Borne, la ministre du Travail, présente mardi 18 août aux partenaires sociaux les mesures susceptibles d'être appliquées à la rentrée dans les entreprises contre l'épidémie de coronavirus. Il faut des mesures "uniformes sur toute la France et adaptables. Par exemple quand il y a espace clos avec plusieurs personnes, on met un masque. Dans un open space, on met un masque, dans un bureau individuel, on n'en met pas" explique le porte-parole du Rassemblement national.

"Il faut des règles claires" de la part du gouvernement, plaide Laurent Jacobelli. "Cette logique de la défausse c'est aux préfets et aux maires de décider pour les espaces publics, c'est aux chefs d'entreprise de décider – on voit bien que c'est parce que le gouvernement a peur de prendre ses responsabilités, il a peur d'être attaqué en justice" pense-t-il. 

Je ne pense pas que les maires et les chefs d'entreprises aient toutes les données pour décider et ce n'est pas leur boulot, c'est le boulot du gouvernement.

Laurent Jacobelli

porte-parole du Rassemblement national

Laurent Jacobelli s'en prend au Premier ministre, Jean Castex : "Le superman du déconfinement [Jean Castex était auparavant coordonnateur national chargé de la stratégie de déconfinement] n'a pas bien prévu la rentrée scolaire, n'a pas prévu tous les scénarios pour les entreprises. On accumule un retard terrible et j'ai peur qu'on soit prêts quand le coronavirus sera parti."

Laurent Jacobelli assure que "le Rassemblement national offre des masques aux collaborateurs. Beaucoup de chefs d'entreprises ont pris les devants, ils n'ont pas attendus le gouvernement pour prendre des mesures. Les Français se sont débrouillés sans l'État. Les infirmières, la police, des maires, des régions se sont débrouillés sans l'État."

"Très étonné" que des CRS contrôlent le port du masque

À Marseille, 130 CRS sont arrivés pour faire respecter le port du masque obligatoire, notamment sur les marchés extérieurs et le littoral. Comme Paris, les Bouches-du-Rhône sont considérées comme "zones de circulation active du virus" et classées en rouge en raison de la multiplication des contaminations au Covid-19.

Laurent Jacobelli se dit "très étonné de voir qu'on peut aujourd'hui débloquer 130 personnels des forces de l'ordre pour contrôler le port du masque sur le Vieux Port alors que depuis des années, on réclame un supplément d'effectif de police pour rétablir l'ordre dans des cités où ce sont les dealers et les responsables communautaires qui font la loi." "On voit parfois d'étranges priorités du gouvernement", a-t-il ajouté.  

Immigration, Darmanin "fait le même constat que nous"

Gérald Darmanin a déclaré qu'"aucune communauté sur le sol de la République ne fait sa loi", à la suite de l'arrestation de 16 membres de la communauté tchétchène de Haute-Marne, après un appel à la vengeance. "Il parle comme nous parlons depuis des décennies. Si les mots étaient magiques je serais satisfait. Malheureusement les mots ne sont pas magiques, il y a les actes derrière", estime Laurent Jacobelli. 

Le ministre de l'Intérieur "fait le même constat que nous, maintenant il va falloir qu'il passe l'étape des actes", poursuit le porte-parole du Rassemblement national, soit selon lui le fait "qu'il y a un lien entre immigration, demande d'asile et insécurité".

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du mardi 18 août 2020 :

Laurent Jacobelli, porte-parole du Rassemblement national, invité du \"8h30 franceinfo\", mardi 18 août 2020.
Laurent Jacobelli, porte-parole du Rassemblement national, invité du "8h30 franceinfo", mardi 18 août 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)