8h30 franceinfo, France info

Nouveau manifeste des 343 sur l'avortement, vaccination de proximité... Le "8h30 franceinfo" de Clémentine Autain

La députée La France insoumise de Seine-Saint-Denis et tête de liste aux régionales était l'invitée du "8h30 franceinfo", dimanche 4 avril 2021.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Clémentine Autain, députée La France insoumise de Seine-Saint-Denis, dimanche 4 avril 2021 sur franceinfo.
Clémentine Autain, députée La France insoumise de Seine-Saint-Denis, dimanche 4 avril 2021 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Clémentine Autain, députée La France insoumise (LFI) de Seine-Saint-Denis et tête de liste aux régionales était l'invitée du "8h30 franceinfo", dimanche 4 avril 2021. Nouveau manifeste des 343 sur l'avortement, vaccination de proximité contre le Covid-19... Elle répondait aux questions de Jean-Jérôme Bertolus et Ersin Leibowitch.

L'allongement du délai de recours à l'IVG "ne suffira pas"

A la veille du cinquantième anniversaire du "manifeste des 343", qui a marqué l'histoire du droit à l'avortement en France, 343 "femmes et personnes pouvant vivre une grossesse" réclament, dans un nouveau texte, l’allongement du délai de recours à l'IVG. Actuellement fixé à 12 semaines, "nous proposons de le passer à 14 semaines", explique Clémentine Autain, signataire de ce manifeste. "Je pense que c'est à notre portée et que le Parlement s'honorerait de faire, à l'occasion de cet anniversaire, ce pas, ce progrès pour les femmes."

"Mais ça ne suffira pas parce que la deuxième entrave pour un avortement libre, c'est la question des moyens. C'est aussi bien les moyens de prévention et aujourd'hui le fait qu'un certain nombre d'espaces qui font les IVG ferment parce que ce n'est pas rentable, avance la députée LFI. La logique de rentabilité ne doit pas venir contredire un droit qui a été conquis de haute lutte." 

"Il faut une vaccination de proximité en Seine-Saint-Denis"

Interrogée sur l'ouverture mardi d'un vaccinodrome au Stade de France, l'élue de Seine-Saint-Denis estime qu'il faut une vaccination de proximité pour ne pas reproduire certaines "erreurs". "Le problème, c'est que les habitants de Seine-Saint-Denis n'ont pas été prioritaires : comme on pouvait s'inscrire d'un département ou d'un autre en réalité, les habitants de Seine-Saint-Denis qui sont plus touchés ont été moins vaccinés."

"La solution n'est pas dans le Stade de France. En six semaines, quand bien même on réserverait, ça ne permet de vacciner que 3% de la population (du département) à peu près. Il faut des vaccinations de proximité. Et il faut vacciner les enseignants de façon prioritaire si on veut rouvrir les écoles", ajoute-t-elle.

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du dimanche 4 avril 2021 :

Clémentine Autain, députée La France insoumise de Seine-Saint-Denis, dimanche 4 avril 2021 sur franceinfo.
Clémentine Autain, députée La France insoumise de Seine-Saint-Denis, dimanche 4 avril 2021 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)