8h30 Fauvelle-Dély, France info

"L’injustice porte un visage, c’est celui d’Emmanuel Macron", François Ruffin invité du 8h30 Fauvelle-Dély

Le député insoumis de la Somme a abordé les risques de nouveaux débordements à Paris, lors d'une nouvelle journée de mobilisation des "gilets jaunes" et a appelé une nouvelle fois Emmanuel Macron a changer de cap, sur franceinfo, jeudi 6 décembre. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le député France insoumise de la Somme invité de franceinfo le 6 décembre 2018
Le député France insoumise de la Somme invité de franceinfo le 6 décembre 2018 (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"Il n'y a pas de violence justifiée mais il y a une rage qui traverse le pays", a déclaré sur franceinfo le député de la France, jeudi 6 décembre. Interrogé sur les craintes du gouvernement pour de nouvelles violences samedi à Paris, l'élu de la Somme a refusé d'appeler les "gilets jaunes" à rester chez eux. "Je n'ai aucun poids pour les appeler à quoi que ce soit", justifie-t-il.

"Nous avons des Champs-Elysées en feu. Cela s'annonce pire peut-être pour samedi", a prévenu François Ruffin. Selon le député, il est urgent que le gouvernement prenne la mesure de cette mobilisation des "gilets jaunes".
Le parlementaire dénonce "un pouvoir qui ne voit rien, qui n'entend rien. Même quand il va au Puy-en-Velay, qu'il est insulté et qu'il est hué."

>> Retrouvez tout au long de la journée les dernières actualités concernant le mouvement des "gilets jaunes" sur notre live

"Quand on me parle de violence, de désir de meurtre : je dis que ce n'est pas comme cela que cela va se résoudre", a continué François Ruffin. "J'essaye de tempérer, de modérer. Mais Emmanuel Macron est le président d'un pays qu'il ne connaît pas et qu'il ne maîtrise pas. S'il ne tient pas compte de cette réalité-là, cette haine qui est en germe devient une moisson", a-t-il averti.

"Changer de cap ou changer de président"

"Le président doit changer ou on doit changer de président", a martelé le député insoumis de la Somme. François Ruffin a également insisté sur "l'isolement" d'Emmanuel Macron, qui justifie d'après lui la démission du chef de l'État. "Il a déchiré le contrat social, l'a mis en confettis et s'est assis dessus. On se retrouve avec un président isolé : il faut changer", a-t-il plaidé. "Emmanuel Macron est habité par la démesure, cet 'hybris'. Il faut faire redescendre Jupiter sur terre", a conclu le parlementaire.

Alors que l'Élysée a écarté hier tout retour de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF), François Ruffin a réclamé à nouveau son rétablissement. "Cela fait un mois et demi que je dis que le président de la République doit changer de politique. On n'en serait pas là si Emmanuel Macron avait [entre autres] rétabli l'impôt de solidarité sur la fortune".

Le député de le Somme estime qu'en plus de l'annulation de la hausse des taxes sur les carburants et du rétablissement de l'ISF, le gouvernement devrait également supprimer le crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE). "Si ces trois mesures, simples, avaient été prises il y a un mois la crise était déminée. Le président de la République ne peut pas foncer droit dans le mur de l'injustice", a-t-il expliqué.

Taxer les Gafa

C'est le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire qui l'annonce, la France introduira "dès 2019" une taxe nationale sur les géants du numérique si les discussions en cours pour mieux les imposer au niveau européen n'aboutissent pas. 

"Ca serait une excellente nouvelle", a salué le député de La France Insoumise. "Maintenant, Bruno Le Maire avait promis que cela se ferait au niveau européen, c'est lui qui s'y était engagé devant le Parlement européen", a nuancé l'élu.

"Cette histoire-là, il est évident qu'elle se trouve au coeur de la crise des "gilets jaunes", a-t-il ajouté. "La tricherie de quelques-uns produit du découragement et du dégoût chez l'ensemble. Il faut donc des impôts justes, qui doivent peser d'abord sur les grosses firmes, et les plus riches de ce pays. Non pas pour les sanctionner, mais parce que cela sera juste fiscalement", a conclu François Ruffin.

Retrouvez l'intégralité de l'émission "8h30 Fauvelle-Dély" :

Le député France insoumise de la Somme invité de franceinfo le 6 décembre 2018
Le député France insoumise de la Somme invité de franceinfo le 6 décembre 2018 (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)