L'indemnité inflation annoncée par le gouvernement, la probable candidature d'Eric Zemmour à la présidentielle... Le "8h30 franceinfo" de Jordan Bardella

écouter (26min)

Le député européen et président du Rassemblement national était l'invité du "8h30 franceinfo", le vendredi 22 octobre 2021.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Jordan Bardella, le président du Rassemblement national (RN), le 22 octobre 2021 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Jordan Bardella, député européen et président du Rassemblement national, était l'invité du "8h30 franceinfo", le vendredi 22 octobre 2021. L'indemnité inflation annoncée par le gouvernement, la probable candidature d'Eric Zemmour à la présidentielle... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Jean-Rémi Baudot.

Indemnité inflation : "un spéculoos de 100 euros" 

L'indemnité inflation pour les Français qui gagnent moins de 2 000 euros net par mois, annoncée par le Premier ministre Jean Castex jeudi soir, est "dérisoire", pour Jordan Bardella. Selon lui, le gouvernement offre "un spéculoos de 100 euros" aux personnes concernées et "ne comprend strictement rien à la souffrance des Français, à la détresse sociale dans laquelle sont plongés aujourd'hui des millions de nos concitoyens qui n'arrivent à boucler les fins de mois".

Jordan Bardella a aussi dénoncé le coût de la mesure, chiffré à 3,8 milliards d'euros. Le gouvernement va débourser "4 milliards d'euros d'argent public pour aider les Français à payer les taxes sur l'essence, c'est du délire", a-t-il lancé, en référence à la part des taxes dans le prix des carburants. Au 15 octobre, elle s'élevait à 55,6 % pour le gazole et 58,2 % pour le sans plomb 95, d'après une analyse de l'analyse faite par l'Union française des industries pétrolières (Ufip).

"Ce que nous proposons, qui aurait pu être mis en œuvre dès demain matin, c'est une baisse immédiate de la TVA de 20% à 5,5% et de décréter l'ensemble des produits énergétiques que sont le fuel, le gaz, les carburants, l'électricité, comme des produits de première nécessité pour faire en sorte qu'on puisse, par exemple, gagner sur un plein d'en moyenne 40 litres 8 euros à la pompe", a ajouté le président du RN.

"Si la critique de l'immigration faisait une élection, on serait au pouvoir depuis 30 ans"

"Je ne pense pas qu'Éric Zemmour puisse gagner cette élection présidentielle", a assuré Jordan Bardella. "Pour que le camp national remporte cette élection présidentielle, il a besoin de rassurer et surtout de rassembler une majorité de Français", ce que "Marine Le Pen est aujourd'hui en capacité de faire" selon lui.

Selon Jordan Bardella, Eric Zemmour, qui entretient le flou sur son éventuelle candidature à la présidentielle, "fait parfois preuve, dans son discours, d'une forme de brutalité qui n'est pas nécessaire aujourd'hui, parce que le pays est divisé". "On est sortis du temps de la provoc', du temps d'une forme de discours un peu subversif", a-t-il estimé. "Si la critique de l'immigration, si nourrir les Français de constats sur l'immigration faisait une élection, ça ferait probablement trente ans qu'on serait au pouvoir", l'a-t-il prévenu.

Retrouver l'intégralité du "8h30 franceinfo" du vendredi 22 octobre 2021 :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.