Gifle donnée à Emmanuel Macron, emploi des jeunes et élections régionales... Le "8h30 franceinfo" d'Elisabeth Borne

écouter (7min)

La ministre du Travail, de l’emploi et de l’insertion était l'invitée du "8h30 franceinfo", mercredi 9 juin 2021.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Elisabeth Borne, la ministre du Travail, de l’emploi et de l’insertion était l'invitée du "8h30 franceinfo", mercredi 9 juin 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Elisabeth Borne, la ministre du Travail, de l’emploi et de l’insertion était l'invitée du "8h30 franceinfo", mercredi 9 juin 2021. Gifle donnée à Emmanuel Macron, emploi des jeunes et élections régionales... Elle répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

Emmanuel Macron giflé : "choquant et inacceptable", mais "un cas isolé"

Le fait que le président soit giflé lors de son déplacement dans la Drôme, "c'est clairement choquant et inacceptable", considère Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

"Aucun désaccord politique ne peut justifier qu'on s'en prenne physiquement à quelqu'un, a fortiori au président de la République", insiste la ministre. "Ça ne va pas empêcher le président de la République de continuer à aller à la rencontre des Français. Il a, du reste, continué son bain de foule" ce mardi.

Cet incident est "un cas isolé, on ne va pas en faire non plus une généralité sur la violence", estime Elisabeth Borne. Elle refuse d'"extrapoler sur le climat" politique, mais "note en même temps que dans le débat politique, les propos sont de plus en plus violents. Cette violence verbale à répétition, ça peut aussi entraîner certains dans la violence". La ministre estime que chacun doit prendre ses "responsabilités pour revenir à des débats plus sereins".

Assouplissement du télétravail : "j'invite les entreprises à accueillir des stagiaires"

Dès ce mercredi 9 juin, les règles du télétravail dans les entreprises sont assouplies. Concernant les stagiaires "ils peuvent être accueillis en entreprise", affirme la ministre du Travail. "Evidemment ça a été plus compliqué avec les règles sanitaires qui s'appliquaient mais moi j'invite toutes les entreprises à accueillir des stagiaires. On veut aider les jeunes à trouver des stages, c'est nécessaire y compris pour valider leur diplôme", poursuit Elisabeth Borne.

L'invitée du "8h30 franceinfo" indique également que sur le site 1jeune1solution : "on a la possibilité de trouver 20 000 stages. On est aussi très attentifs à l'importance des jobs d'été pour les jeunes et on en propose près de 40 000 sur le site."

La ministre du Travail "ne souhaite pas" que le RN remporte une ou plusieurs régions

"Je ne suis pas sûre que le Rassemblement national souhaite travailler la main dans la main avec le gouvernement et réciproquement", déclare Elisabeth Borne. Elle "ne souhaite pas" que le parti de Marine Le Pen remporte une ou plusieurs régions à l'issue des élections régionales.

Elisabeth Borne souligne que les régions "ont un rôle très important. Elles ont des compétences dans le domaine du développement économique, elles ont aussi des compétences sur la formation des jeunes et des demandeurs emplois peu qualifiés. Donc, évidemment, elles auront un rôle" dans la relance de l'économie. "Le fait qu'elles puissent travailler avec le gouvernement dans la période qui vient pour donner maximum d'effet à notre plan de relance, c'est très important", insiste la ministre.

Interrogée sur le front républicain dont l'efficacité est notamment remise en cause par le conseiller du président Stéphane Séjourné, Elisabeth Borne répond que "le front républicain a été abîmé par des prises de position très ambiguës. Très clairement, la République en marche n'a jamais été ambiguë sur ce sujet. On souhaite continuer à faire barrage au Front national".

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du mercredi 9 juin 2021 :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.