8h30 franceinfo, France info

Déconfinement, transmission par aérosols, vaccin AstraZeneca... Le "8h30 franceinfo" d'Anne-Claude Crémieux

La professeure spécialiste de maladies infectieuses était l'invité du "8h30 franceinfo", lundi 17 mai 2021.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Anne-Claude Crémieux, professeure spécialiste de maladies infectieuses était l\'invité du \"8h30 franceinfo\", lundi 17 mai 2021.
Anne-Claude Crémieux, professeure spécialiste de maladies infectieuses était l'invité du "8h30 franceinfo", lundi 17 mai 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Anne-Claude Crémieux, membre de l'Académie de médecine et professeure spécialiste de maladies infectieuses à l'hôpital Saint-Louis à Paris, était l'invitée du "8h30 franceinfo", lundi 17 mai 2021. Déconfinement, transmission par aérosols, vaccin AstraZeneca... Elle répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

Déconfinement : "Il ne faut absolument pas baisser la garde"

À deux jours de la réouverture des terrasses, des commerces et des lieux culturels, "il ne faut absolument pas baisser la garde", prévient Anne-Claude Crémieux. "Si l'incidence remonte, il faudra revoir notre calendrier", ajoute-t-elle. Même si l'épidémie est "stabilisée", l'infectiologue appelle donc à la "vigilance".

Alors que plus de 20 millions de Français ont reçu au moins une injection de vaccin contre le Covid, Anne-Claude Crémieux appelle à ne pas oublier "la deuxième dose, débrouillez-vous pour avoir une vaccination complète". Elle invite ceux qui ont reçu leur première dose à "anticiper" la manière d'obtenir la deuxième. Elle ajoute "qu'il faut qu'on puisse se faire vacciner sur son lieu de vacances, parce que c'est important que tout le monde puisse avoir une protection optimale".

Covid-19 : "L’OMS a été lente à prendre en compte" les aérosols

Anne-Claude Crémieux estime que "l’OMS a été lente à prendre en compte les aérosols", ces virus en suspension dans des lieux mal ventilés, qui "jouent un rôle fondamental dans la diffusion du coronavirus"

"Les aérosols voyagent sur une distance qui n'est plus cette fois-ci de deux mètres, comme pour l'extérieur, mais qui peut être de plusieurs mètres. Dans un endroit clos qui n'est pas aéré, cela a été publié, cela peut être des églises entières dans lesquelles les aérosols vont voyager ou cela peut être des couloirs d'hôtel dans lesquelles les aérosols vont persister", détaille l'infectiologue.

Le vaccin AstraZeneca "utile" pour la vaccination à domicile des personnes âgées

Le Premier ministre Jean Castex a expliqué le 8 mai qu'il y avait en France "deux millions de doses d'AstraZeneca qui ne sont pas utilisées". Les vaccins à adénovirus comme AstraZeneca "restent utiles, notamment pour les personnes âgées qui ne se déplacent pas, qui restent à domicile, qu'il va falloir aller chercher", rappelle Anne-Claude Crémieux.

L'infectiologue souligne le fait que les vaccins AstraZeneca ou Janssen "ont cette facilité de conservation qui fait qu'une infirmière, peut se rendre au domicile et vacciner. Donc ça garde une utilité dans notre stratégie vaccinale. Ne nous en débarrassons pas trop tôt. Gardons ce vaccin pour des situations dans lesquelles nous n'avons pas d'alternative."

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du lundi 17 mai 2020 :

Anne-Claude Crémieux, professeure spécialiste de maladies infectieuses était l\'invité du \"8h30 franceinfo\", lundi 17 mai 2021.
Anne-Claude Crémieux, professeure spécialiste de maladies infectieuses était l'invité du "8h30 franceinfo", lundi 17 mai 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)