Covid long et vaccination, crise des sous-marins et présidentielle... Le "8h30 franceinfo" de Philippe Juvin

écouter (7min)

Le candidat à la primaire Les Républicains en vue de l'élection présidentielle, maire LR de La Garenne-Colombesétait l'invité du "8h30 franceinfo" dimanche 19 septembre 2021. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Philippe Juvin, candidat à l'élection présidentielle, maire LR de La Garenne-Colombes et chef des urgences de l’hôpital Pompidou, invité de franceinfo.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Philippe Juvin, candidat à la primaire Les Répunlicains en vue de l'élection présidentielle, maire LR de La Garenne-Colombes et chef des urgences de l’hôpital Georges-Pompidou à Parisétait l'invité du "8h30 franceinfo" dimanche 19 septembre 2021. Il répond aux questions de Jules de Kiss et Jean-Jérôme Bertolus.

Covid-19 : "deux trous dans la raquette de la vaccination", les plus de 85 ans et les 12-17 ans 

"Moi, ministre de la Santé, je prendrais des mesures pour créer partout en France des consultations de dépistage et de prise en charge du Covid long", déclare Philippe Juvin, chef du service des urgences de l'hôpital Georges-Pompidou à Paris. Il est également candidat à la candidature LR en vue de l'élection présidentielle.

Il alerte également sur les "trous dans la raquette de la vaccination" concernant les plus de 85 ans et les 12-17 ans. Il estime que la vaccination dans les écoles, "qui avait été présentée comme un truc extraordinaire, ne marche pas". Philippe Juvin propose "qu'on trouve des solutions pour aller vacciner, par exemple chez eux tous ces patients âgés qui ne sont pas vaccinés". Selon Philippe Juvin, "notre organisation est encore trop centralisée, il faut la décentraliser, faire plus appel aux médecins de ville, ce que nous n'avons pas suffisamment fait"

Crise des sous-marins : " le résultat d'un amateurisme le plus total"

"Cette décision australienne est un véritable Trafalgar pour l'industrie et la diplomatie française. On s'aperçoit que la France n'est pas respectée", estime Philippe Juvin, réagissant à la crise des sous-marins entre la France, l'Australie et les États-Unis. "Quand j'entends le ministre chouiner dans son coin en expliquant que les Australiens n'ont pas été gentils... Tout ça est ridicule", déclare-t-il, accusant le gouvernement français de ne pas avoir correctement suivi ce dossier. "Manifestement les négociations avec l'Australie patinaient depuis des mois. C'est le résultat d'un amateurisme le plus total qui fait que plusieurs milliards d'euros de marché ont été perdus."

Philippe Juvin se dit favorable à la mise en place d'une commission d'enquête sur cette affaire. "Ce serait intéressant de savoir pourquoi ça a capoté, dit-il. Est-ce vraiment l'Australie qui nous a surpris du jour ou lendemain, ou alors la version australienne est-elle la bonne quand ils disent qu'ils nous mettent en garde depuis des mois ?".

Présidentielle 2022 : "La droite a un avenir, il suffit qu’elle le veuille"

"J’apporte un parcours qui n’est pas le parcours des autres", a déclaré le candidat à la primaire Les Républicains. Il pointe les candidats qui "ont été ministres il y a quinze ou vingt ans", en mettant en avant son expérience de terrain, en tant que maire de La Garenne-Colombes, dans les Hauts-de-Seine, et médecin. 

Il souhaite par ailleurs que le candidat qui sortira vainqueur de la primaire Les Républicains et "qui va se présenter devant tous les Français, soit désigné d’une manière très large", au-delà de son parti, Les Républicains. "Nous allons gagner les élections. Nous, la droite avec le centre", a-t-il affirmé. Philippe Juvin en est persuadé, "la droite a un avenir, il suffit qu’elle le veuille."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers 8h30 franceinfo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.