Vidéo Présidentielle 2022 : "La droite a un avenir, il suffit qu'elle le veuille", estime Philippe Juvin

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le candidat à la primaire Les Républicains a défendu sur franceinfo son parcours professionnel et son expérience de terrain en temps qu'élu et médecin.

"J'apporte un parcours qui n'est pas le parcours des autres", a déclaré sur franceinfo dimanche 19 septembre Philippe Juvin, candidat à la primaire Les Républicains en vue de l'élection présidentielle de 2022 et chef des urgences de l'hôpital Georges Pompidou à Paris.

Il pointe les candidats qui "ont été ministres il y a quinze ou vingt ans", en mettant en avant son expérience de terrain, en tant que maire de La Garenne-Colombes, dans les Hauts-de-Seine, et médecin. "Je gère une ville correctement depuis vingt ans, que j'ai désendettée. Je sais diriger des équipes. J'ai été député européen, je sais ce qu'est le poids réel de la France dans les institutions et je sais ce qu'il faut changer en Europe. J'ai été militaire volontaire en Afghanistan. J'ai d'une certaine manière, même si je n'étais pas combattant, risqué ma vie pour mon pays", a détaillé Philippe Juvin.

"La droite a un avenir, il suffit qu'elle le veuille"

Il souhaite par ailleurs que le candidat qui sortira vainqueur de la primaire LR et "qui va se présenter devant tous les Français, soit désigné d'une manière très large", au-delà de son parti, Les Républicains. "Nous allons gagner les élections. Nous, la droite avec le centre", a-t-il affirmé. Philippe Juvin en est persuadé, "la droite a un avenir, il suffit qu'elle le veuille."

Quant à la candidature d'Eric Zemmour, Philippe Juvin considère que le polémiste "se trompe" lorsqu'il parle de "l'islam, tout court". Le candidat LR estime qu'il y a "des Français musulmans" qui "considèrent d'une certaine manière que notre roman national, nos ancêtres les Gaulois, ce sont leurs ancêtres" et assure que "ces gens-là", sont ses "frères français".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Primaire de la droite

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.