Cet article date de plus de sept ans.

Polémique Penelope Fillon. Pour Pierre Laurent, "les Français décideront la manière dont ils jugent l'affaire"

Le secrétaire national du Parti communiste, invité de franceinfo vendredi, a déclaré vouloir "changer le règlement" pour que les parlementaires n'embauchent plus de membres de leur famille.

Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 25 min
Pierre Laurent, secrétaire national du PCF (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)

Le secrétaire national du Parti communiste, soutien de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle, était l'invité de franceinfo vendredi 27 janvier. Sur l'affaire Penelope Fillon, Pierre Laurent a déclaré avoir "regardé avec consternation les explications de François Fillon". "Ça devrait être le bon sens, quand on est parlementaire, de ne pas embaucher sa famille", a ajouté le numéro un du PC, qui veut "changer le règlement et interdire ces pratiques".

La polémique est-elle de nature à disqualifier François Fillon, dans la course à l'Elysée ? "S'il décide d'aller au bout de l'élection, les Français décideront la manière dont ils jugent cette affaire", a répondu Pierre Laurent. 

Quelle gauche après la primaire ?

Pierre Laurent s'est montré satisfait des enseignements de la primaire à gauche, dont le second tour est prévu dimanche : "La politique conduite par Manuel Valls n'est pas la politique que souhaitait les électeurs de gauche, et pas plus les électeurs socialistes que les autres." Le secrétaire national du Parti communiste voit de nouvelles perspectives. "Avec la dynamique dans la campagne de Jean-Luc Mélenchon que nous soutenons, avec les initiatives que nous prenons, avec ce qui se passe du côté de Benoît Hamon, il y a un grand désir du retour à une politique de gauche." 

Le secrétaire national du PCF a estimé que "puisque le débat à gauche est en train de reprendre de la vigueur, grâce à ce qui se passe dans la primaire, il faut pousser ce débat". Pour Pierre Laurent, "il faut commencer par le débat d’idées" avant de régler la question d'un éventuel futur candidat commun. "Ce que je souhaite, c’est d’abord que les convergences de projets entre les uns et les autres puissent s’affirmer dans le débat public."

Benoît Hamon défend un revenu universel. "Le débat nous intéresse, mais la proposition est insuffisante", a déclaré Pierre Laurent, avançant notamment la question des bas salaires. 

Jean-Luc Mélenchon et Pierre Laurent sont-ils en accord ? "Nous nous sommes vus lundi soir pour une réunion de travail entre le Parti communiste et la France insoumise. Il y a des choses à régler, mais nous avançons dans cet effort-là", a répondu le secrétaire national du Parti communiste.

Regardez l'intégralité de l'entretien de Pierre Laurent sur franceinfo, le 27 janvier 2017.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.