18h50 franceinfo, France info

Vaccin contre le Covid-19 : "Tout retard se paie sur le plan économique, social et humain", dénonce Boris Vallaud

"Nous continuons, en dépit de l'accélération, d'avoir du retard notamment par rapport aux Anglo-Saxons", a affirmé le porte-parole du Parti socialiste.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Boris Vallaud, le porte-parole du Parti socialiste, à l\'Assemblée nationale, le 21 mars 2020.
Boris Vallaud, le porte-parole du Parti socialiste, à l'Assemblée nationale, le 21 mars 2020. (LUDOVIC MARIN / POOL / AFP)

"Il y a cette nécessité d'accélérer. Tout retard se paie sur le plan économique, social et humain", a déclaré mardi 12 janvier sur franceinfo Boris Vallaud, porte-parole du Parti socialiste, membre de la commission des affaires sociales et député des Landes. Il réagissait à l'audition du ministre de la Santé à l'Assemblée nationale sur la stratégie vaccinale du gouvernement contre le Covid-19. Olivier Véran a assuré que le gouvernement ne naviguait pas à vue dans la lutte contre le virus et a rappelé l'objectif d'un million de personnes vaccinées fin janvier.

Après les réponses du ministre de la Santé, "on a envie de se raccrocher à toute forme d'espoir, mais il nous a répondu avec la même assurance que lorsqu'il disait que nous ne manquions pas de masques, que la stratégie de tests fonctionnait parfaitement", a estimé Boris Vallaud.

La question est bien celle du rythme auquel nous vaccinons, puisque nous sommes dans une course contre la montre.

Boris Vallaud

à franceinfo

"Le Premier ministre parle de la possibilité d'un troisième confinement. Nous avons démarré avec retard et nous continuons, en dépit de l'accélération, d'avoir du retard notamment par rapport aux Anglo-Saxons, a affirmé le député socialiste. Tout retard a des conséquences, économiques, sociales, sanitaires extrêmement graves, et le rôle de la représentation nationale est d'interroger le ministre."

Boris Vallaud, le porte-parole du Parti socialiste, à l\'Assemblée nationale, le 21 mars 2020.
Boris Vallaud, le porte-parole du Parti socialiste, à l'Assemblée nationale, le 21 mars 2020. (LUDOVIC MARIN / POOL / AFP)