18h50 franceinfo, France info

Remaniement : Barbara Pompili attend "une prise en compte de ce sentiment qu'on ne peut pas négliger l'enjeu climatique, mais aussi l'enjeu de cohésion sociale"

La présidente de la Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire de l’Assemblée nationale imagine "un ministre du Budget vert" à Bercy.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Barbara Pompili, députée LREM de la Somme, invitée du 18H50 franceinfo, jeudi 2 juillet 2020.
Barbara Pompili, députée LREM de la Somme, invitée du 18H50 franceinfo, jeudi 2 juillet 2020. (RADIO FRANCE / CAPTURE D'ECRAN)

"J'attends" du futur gouvernement, "une prise en compte de ce sentiment qu'on ne peut pas négliger des enjeux aussi importants que l'enjeu climatique, mais aussi l'enjeu de cohésion sociale", a affirmé jeudi 2 juillet sur franceinfo Barbara Pompili, députée LREM de la Somme, alors qu’un remaniement du gouvernement est attendu dans quelques jours, et après des municipales qui ont vu plusieurs grandes villes être remportées par des élus écologistes.

"J'ai toujours pensé que l'écologie était très transversale", souligne Barbara Pompili. "C'est peut-être ça qui crée des difficultés pour certains ministres. On a parfois tendance à cantonner l'écologie dans un ministère ou dans un paragraphe de programme, juge la députée LREM. Là, ce qu'il faut, c'est vraiment que tous les ministères, y compris les plus importants, y compris Bercy, aient dans leurs feuilles de route, la transition écologique."

Un premier ministre écologiste ? "Pourquoi pas"

La présidente de la Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire de l’Assemblée nationale imagine "un ministre du Budget vert" à Bercy, "pour que le budget prenne en compte la dimension environnementale, pour que l'on regarde à chaque fois si on va bien dans le bon sens, si on n'est pas en train de subventionner des atteintes à la biodiversité, des atteintes à l'environnement d'une manière générale". Barbara Pompili milite, dit-elle, pour "vraiment réorienter toute notre fiscalité". Selon elle "cela va prendre du temps. Mais il faut s'y mettre".

A Matignon, Barbara Pompili, verrait bien "pourquoi pas", un Premier ministre vert. Mais pour elle, ce qui est important, "au-delà du symbole, ce sont des actes. Que vraiment la politique, qui va être menée dans les mois qui viennent, prenne en compte la dimension écolo.

J'ai tendance à dire, la forme, je m'en fiche. Ce qui m'intéresse, c'est vraiment qu'on agisse.

Barbara Pompili, députée LREM de la Somme

à franceinfo

Un bilan écologique "insuffisant au regard de l'urgence à agir"

Est-ce qu'Edouard Philippe peut rester à Matignon pour porter "un tournant écologique et social" comme le souhaitent les Français dans le sondage Odoxa pour franceinfo publié jeudi 2 juillet ? "Ce n'est pas moi qui en décide", lance Barbara Pompili. "Ce que je veux vraiment, c'est que, quel que soit l'équipe, la feuille de route et les actes soient là." La députée LREM estime qu'"Emmanuel Macron a réellement un bilan" sur la transition écologique. "Mais ce bilan est insuffisant au regard de l'urgence à agir."

Edouard Philippe est quelqu'un "qui a le sens de l'Etat", précise Barbara Pompili. "Je le lui reconnaîs tout à fait.

Pour l'instant, je trouve qu'il [Edouard Philippe] a eu un peu la bride sur le cou et il a mis en place des politiques qui correspondent à sa vision des choses."

Barbara Pompili

à franceinfo

Mais la députée estime que "s'il est en capacité d'intégrer ce que nous ont appris les citoyens et la volonté de mettre plus d'écologie, plus de social, pourquoi pas ?" Mais Barbara Pompili y met un bémol. "Est-ce que lui-même s'en sent la volonté ? C'est vraiment la question qu'il faut lui poser à lui."

Barbara Pompili, députée LREM de la Somme, invitée du 18H50 franceinfo, jeudi 2 juillet 2020.
Barbara Pompili, députée LREM de la Somme, invitée du 18H50 franceinfo, jeudi 2 juillet 2020. (RADIO FRANCE / CAPTURE D'ECRAN)