19h20 politique, France info

Rapatriement d'enfants de jihadistes français : "C'est un réflexe d'humanité. Dans ces conditions, je soutiens ce geste", déclare Nicolas Dupont-Aignan

Le président de Debout la France était l'invité du 19h20 politique de franceinfo vendredi.

Nicolas Dupont-Aignan le 15 mars 2019 sur franceinfo.
Nicolas Dupont-Aignan le 15 mars 2019 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"C'est au cas par cas. C'est un réflexe d'humanité face à des enfants sans parents en très bas âge. Dans ces conditions, je soutiens ce geste d'humanité", a déclaré vendredi 15 mars sur franceinfo Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France et tête de liste pour les élections européennes, au sujet du rapatriement ce même jour depuis la Syrie de cinq enfants de jihadistes français âgés de 1 à 5 ans.

"Au départ, le gouvernement avait évoqué le rapatriement des jihadistes et je m'étais élevé [contre cela] très fortement. Ensuite, il avait évoqué le rapatriement de certains et pas d'autres", a poursuivi Nicolas Dupont-Aignan. "Si c'est exceptionnel, pour des cas d'humanité et d'orphelins qui n'ont pas été entraînés dans des camps à tuer - comme certains de 9 ans, 10 ans qu'on a malheureusement vu être entraînés à ça - je dis pourquoi pas. Dans certains cas bien restreints."

"En revanche, je dis 'faisons comme l'Angleterre et évitons à tout prix le rapatriement de jihadistes', car ce sont des personnes qui se sont mises hors d'état de la communauté nationale. Ils ne sont plus Français pour moi et ils doivent être jugés sur place, en Irak et en Syrie", a conclu le président de Debout la France.

Nicolas Dupont-Aignan le 15 mars 2019 sur franceinfo.
Nicolas Dupont-Aignan le 15 mars 2019 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)