Projet de loi immigration : "Une manière de ne pas affronter les véritables problèmes du marché du travail en France", juge l'eurodéputé LR François-Xavier Bellamy

écouter (8min)

La Première ministre Elisabeth Borne présentera ce mardi à l'Assemblée nationale, les grandes lignes du projet de loi sur l'immigration du gouvernement. Le parti Les Républicains ne soutiendra pas ce texte, selon François-Xavier Bellamy.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'eurodéputé Les Républicains, François-Xavier Bellamy, était l'invité de franceinfo, mercredi 15 juillet. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Le projet de loi immigration que doit présenter mardi 6 décembre le gouvernement est "une manière de ne pas affronter les véritables problèmes du marché du travail en France", a jugé lundi sur franceinfo l'eurodéputé Les Républicains (LR) François-Xavier Bellamy. Le parti ne soutiendra pas le texte de l'exécutif car, selon lui, il se résume à "permettre à des employeurs qui travaillent dans des métiers en tension de pouvoir trouver la main d'œuvre dont ils ont besoin".

>>> Projet de loi immigration : titre de séjour "métiers en tension", OQTF, asile... Quelles sont les pistes sur la table du gouvernement ?

"Avec cinq millions de chômeurs aujourd'hui, il y a effectivement dans tous les secteurs de l'activité économique d'immenses besoins de recrutement", reconnaît François-Xavier Bellamy. Il plaide pour "réformer notre modèle social qui est devenu un modèle antisocial qui plonge tant de Français dans une situation absolument injustifiable". Selon lui, "on ne pourra pas remédier" à cette situation "qui pénalise beaucoup l'économie française" uniquement "par la paresse qui consiste à augmenter les flux migratoires, y compris des flux migratoires illégaux qui sont devenus insupportables pour l'équilibre de la société française".

"Nous sommes dans une situation intenable où il suffit de mettre le pied illégalement sur le sol français pour pouvoir s'y établir durablement."

François-Xavier Bellamy.

franceinfo

Alors que le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a affirmé vouloir "simplifier le système" des OQTF, les obligations de quitter le territoire français, dont le taux est jugé trop faible, François-Xavier Bellamy appelle à "agir". "Le problème est qu'aujourd'hui, la loi est défiée partout sur le territoire français et une infime minorité des OQTF qui sont délivrées sont réellement suivies d'effet", assure l'élu LR. Il voit dans ce constat "un problème majeur qui aggrave la crise migratoire".

François-Xavier Bellamy pointe la décision du gouvernement de débarquer à titre exceptionnel 234 migrants de l'Ocean Viking le 11 novembre. "Cette décision du gouvernement d'accueillir des migrants illégaux" est "la publicité dont rêvaient les réseaux de passeurs, les mafias criminelles qui, aujourd'hui, déterminent à la place des citoyens français qui peut s'établir ou non dans notre pays", ajoute l'eurodéputé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.