"Nous sommes encore aujourd’hui dans un état d’esprit qui est plutôt de convaincre au lieu de contraindre" à la vaccination, selon Yaël Braun-Pivet.

écouter (8min)

Pour la députée LREM des Yvelines interrogée lundi 20 décembre sur franceinfo, "il faudra peut-être aller jusqu'à l'obligation vaccinale" contre le Covid-19 mais seulement si "toutes les étapes que nous avons franchies ne suffisent pas à abolir cette épidémie". 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Yaël Braun-Pivet, présidente de la Commission des Lois de l'Assemblée nationale était l'invitée du "8h30 franceinfo", samedi 4 septembre 2021.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"Nous sommes encore aujourd’hui dans un état d’esprit qui est plutôt de convaincre au lieu de contraindre", a réagi lundi 20 décembre sur franceinfo Yaël Braun-Pivet, députée LREM des Yvelines et présidente de la commission des Lois de l'Assemblée Nationale, au sujet de la vaccination qui pourrait devenir obligatoire pour avoir un pass sanitaire en règle.

La mesure pour remplacer le pass sanitaire par un pass vaccinal va être discutée à l’Assemblée nationale début janvier. Le Premier ministre Jean Castex avait en effet annoncé la transformation de ce pass la semaine dernière, à l’issue d’un Conseil de défense sanitaire. "Je n’ai aucune inquiétude qu’à l’Assemblée nous ayons une majorité de voix pour instaurer un pass vaccinal, a affirmé Yaël Braun-Pivet. Nous avons eu différentes gradations avec le pass sanitaire : nous avons augmenté le nombre de lieux qui le requièrent, et là nous devons franchir une étape, face à un certain nombre de nos compatriotes qui ne souhaitent pas se vacciner et mettent ainsi en danger tous les Français, en plus d’eux-mêmes."

La présidente de la commission des Lois a confirmé que l’idée du gouvernement était de tendre vers l’obligation vaccinale, mais a ajouté : "Nous sommes encore aujourd’hui dans un état d’esprit qui est plutôt de convaincre au lieu de contraindre, c’est une gradation."

"Nous essayons d’y aller pas à pas, mais si un jour nous voyons que toutes les étapes que nous avons franchi ne suffisent pas à abolir cette épidémie, il faudra peut-être aller jusqu’à l’obligation vaccinale."

Yaël Braun-Pivet, députée LREM

à franceinfo

Elle a aussi rappelé l’importance des gestes barrières, du vaccin et du pass sanitaire, "le trio de mesures qui permettent de contenir au mieux l’épidémie", mais toutefois pas de la "vaincre", estimant que "le pass vaccinal est un moindre mal par rapport aux couvre-feux, aux confinements".

Le pass sanitaire en entreprise, mesure à réfléchir "en concertation"

Yaël Braun-Pivet s’est également dit favorable au pass sanitaire en entreprise, alors qu’une première discussion a eu lieu entre la ministre du Travail et les partenaires sociaux. "En entreprise comme ailleurs on se côtoie et ce sont des lieux de contaminations. Il est important de voir comment réduire les contaminations dans les lieux de vie sociale, il faut regarder ce point en concertation avec l’ensemble des acteurs du monde de l’entreprise", a estimé la présidente de la commission des Lois.

Elle s’est aussi prononcée en faveur de la vaccination des 5-11 ans. La Haute autorité de santé a donné son feu vert à la vaccination des enfants aujourd’hui, en excluant toute obligation. Pour Yaël Braun-Pivet, un des enjeux de la vaccination des jeunes "c’est quand ils ont des personnes autour d’eux qui ont des comorbidités ou sont immunodéprimées", ce qui leur permettrait donc de protéger leur entourage. "Cette vaccination est possible, elle est recommandée, mais elle n’est pas obligatoire", a-t-elle ajouté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.