18h50 franceinfo, France info

"Nous avons une capacité à nous adresser à des Français qui viennent d’horizons très différents", assure Nicolas Bay du Rassemblement national

Le candidat RN aux élections européennes était l'invité du 19h20 politique de franceinfo jeudi.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Nicolas Bay, eurodéputé RN, invité de franceinfo jeudi 16 mai. 
Nicolas Bay, eurodéputé RN, invité de franceinfo jeudi 16 mai.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"Incontestablement, nous avons une capacité à nous adresser à des Français qui viennent d’horizons politiques et sociologiques très différents", a déclaré jeudi 16 mai sur franceinfo Nicolas Bay, candidat RN aux élections européennes. Dans un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro, le Rassemblement national recueille 36% de bonnes opinions, son plus haut niveau de popularité de la décennie.

Selon ce même sondage, 40% des électeurs de La France insoumise considèrent que le Rassemblement national défend bien les classes populaires. "Il y a à droite de l’échiquier, et sans doute chez les électeurs de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle, des Français qui veulent défendre la souveraineté nationale et dans le cadre des élections européennes, nous leur disons : il y a un vote utile pour défendre l’Europe des nations et pour battre Macron, c’est le vote Rassemblement national", a déclaré le député européen sortant.

Selon l’étude, 60% des Français considèrent que le RN est un parti comme un autre. Nicolas Bay y voit une "bonne nouvelle" "Le Rassemblement national apparait aux yeux des Français pour ce qu’il est vraiment, loin des caricatures qui ont longtemps été colportées et entretenues contre nous", a-t-il expliqué.
Sur franceinfo, le candidat aux élections européennes a également défendu la stratégie d’alliance du Rassemblement national avec d’autres partis populistes européens. "Matteo Salvini a été très critiqué dans les médias français sans la possibilité de se défendre puisqu’il est homme politique en Italie. Par conséquent, beaucoup ont subi un flot ininterrompu de propagande anti-Salvini depuis des mois et des mois parce qu’il avait le courage de s’attaquer à l’immigration, de prendre des mesures qui se révèlent efficaces", a-t-il estimé.

"Nous avons une capacité à avoir des alliés qui sont partout en croissance en Europe alors que la plupart de nos adversaires, à commencer par Emmanuel Macron, ont finalement assez peu d’alliés et souvent des forces supplétives dans leur pays en Europe", a poursuivi Nicolas Bay.

Nicolas Bay, eurodéputé RN, invité de franceinfo jeudi 16 mai. 
Nicolas Bay, eurodéputé RN, invité de franceinfo jeudi 16 mai.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)