Législatives : en retirant sa candidature, Jérôme Peyrat "a pris une décision qui l'honore", réagit le maire de Reims Arnaud Robinet

écouter (7min)

"Je tiens à saluer le sens des responsabilités de Jérôme Peyrat", a salué le maire de Reims ce mercredi sur franceinfo, après le retrait de Jérôme Peyrat. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le maire de Reims salue le retrait de Jérôme Peyrat de la course à la députation. (CHRISTIAN LANTENOIS L'UNION/L'ARDENNAIS / MAXPPP)

"Je tiens à saluer le sens des responsabilités de Jérôme Peyrat. Je pense qu'il a pris la bonne décision et dans le cadre de l'intérêt général", a réagi mercredi 18 mai sur franceinfo Arnaud Robinet, maire Horizons de Reims. Investi par La République en marche dans la quatrième circonscription de Dordogne, Jérôme Peyrat a retiré sa candidature mercredi. Elle suscitait depuis plusieurs jours de vives critiques car cet ancien conseiller d'Emmanuel Macron a été condamné en septembre 2020 à une amende de 3 000 euros avec sursis dans une affaire de violence envers une ex-compagne.

"Difficultés à mener une campagne sereine"

Selon Arnaud Robinet, "Jérôme Peyrat a conscience qu'il aurait eu quelques difficultés à mener une campagne législative de façon sereine". Le désormais ex-candidat n'a pas été frappé d'inéligibilité après sa condamnation mais le maire de Reims estime que "c'est toujours très, très compliqué" car "quand de tels faits sont avérés, il est toujours très difficile de se présenter devant le suffrage universel, même s'il revient aux électeurs de choisir l'élu qu'ils souhaitent".

Arnaud Robinet répète qu'en retirant sa candidature, Jérôme Peyrat "a pris une décision qui l'honore". Pour l'élu, "la page est maintenant tournée". Néanmoins, il estime qu'il faut tirer des leçons de cette affaire : "Il faut être vigilant, bien évidemment, lors de commissions d'investitures à l’historique des candidats".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.