Les résultats dans votre commune :

Législatives : condamné pour violences conjugales, le candidat de la majorité Jérôme Peyrat se retire de la course dans la 4e circonscription de Dordogne

Condamné pour violences volontaires sur une ex-compagne en 2020, le maire de La Roque-Gageac avait été investi par Ensemble ! en Dordogne au détriment de Jacqueline Dubois, la députée LREM sortante.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jérôme Peyrat, candidat investi par Ensemble ! en Dordogne, annonce, le 18 mai 2022, le retrait de sa candidature. (AFP)

Son investiture par la majorité présidentielle avait mis le feu aux poudres. Jérôme Peyrat, candidat d'Ensemble ! aux élections législatives, condamné en 2020 pour des violences envers une ex-compagne, a annoncé retirer sa candidature, mercredi 18 mai, après une série de critiques dans la classe politique.

"J'entends que ma candidature aux élections législatives pourrait porter atteinte à ma famille politique. Je la retire", a déclaré l'ex-candidat dans la 4e circonscription de Dordogne. "J'invite chacune et chacun à regarder précisément les faits qui me sont reprochés, la décision de justice et les autres décisions prises dans cette affaire", a-t-il ajouté.

Le délégué général de La République en marche (LREM), Stanislas Guerini, qui avait assuré, mercredi matin, sur franceinfo, que Jérôme Peyrat était "un honnête homme", a aussitôt publié un communiqué. "Je mesure que les propos tenus ce matin sur franceinfo, en réponse à une question sur l'investiture" de Jérôme Peyrat, "ont pu heurter et blesser". "Pour ne laisser aucune place à l'ambiguïté sur nos engagements, j'ai échangé avec Jérôme Peyrat ce jour, et nous avons convenu ensemble qu'il retire sa candidature", a ajouté Stanislas Guerini sur Twitter.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections législatives 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.