18h50 franceinfo, France info

Le clip du gouvernement sur les européennes "n'est pas une campagne de La République en marche", assure un député LREM

Laurent Saint-Martin, député La République en marche, a réagi sur franceinfo alors que le clip gouvernemental pour inciter les Français à voter aux européennes est critiqué par l'opposition.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Laurent Saint-Martin, député LREM du Val-de-Marne, sur franceinfo le 2 novembre 2018.
Laurent Saint-Martin, député LREM du Val-de-Marne, sur franceinfo le 2 novembre 2018. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"Non il n'y a pas d'appel à voter pour tel ou tel parti ou pour telle ou telle sensibilité", s'est défendu vendredi 2 novembre sur franceinfo Laurent Saint-Martin, député La République en marche (LREM) du Val-de-Marne, alors que plusieurs partis politiques d'opposition ont critiqué un clip gouvernemental appelant les Français à voter aux élections européennes. "C'est un appel à aller voter aux élections européennes", a-t-il soutenu. Ce clip "n'est pas une campagne de La République en marche, ce n'est pas une campagne de la majorité. C'est une campagne pour la participation aux élections européennes".

"Il me semble assez objectif de dire que l'Europe est en train de changer et que c'est à eux [électeurs] de décider quelle va être la direction de l'Europe pendant les prochaines années", a poursuivi Laurent Saint-Martin.

"Même débat" qu'en 2005

Le mouvement Générations a annoncé qu'il allait saisir le CSA et la Commission nationale des comptes de campagne au sujet de ce clip. Dans la foulée, la porte-parole des Républicains Laurence Sailliet, a dénoncé ce qu'elle qualifie de "clip de propagande" du gouvernement.

"On avait eu le même débat en 2005 pour le référendum européen. Le gouvernement fait une campagne pour l'appel à la participation, l'appel au vote. Je trouve ça plutôt sain", a martelé Laurent Saint-Martin.

Laurent Saint-Martin, député LREM du Val-de-Marne, sur franceinfo le 2 novembre 2018.
Laurent Saint-Martin, député LREM du Val-de-Marne, sur franceinfo le 2 novembre 2018. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)