18h50 franceinfo, France info

Covid-19 : les enfants pourront reprendre les sports de combat à partir du 15 décembre mais "avec des pratiques alternatives", précise Roxana Maracineanu

La ministre des Sports a travaillé avec les associations pour mettre au point un protocole "avec des pratiques qui respectent le non-contact entre les enfants ou un minimum de contact". 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des Sports, en novembre 2020.
Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des Sports, en novembre 2020. (MICHEL VIALA / MAXPPP)

À partir du 15 décembre, date à laquelle le confinement sera levé avec la mise en place d'un couvre-feu, les associations qui proposent des sports de combat "pourront reprendre et accueillir les enfants dans des dojos, mais avec des pratiques alternatives", a précisé vendredi 11 décembre sur franceinfo Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des Sports.

"L'essentiel est que les enfants bougent"

La Fédération de judo "récapitule dans un protocole travaillé avec le ministère des Sports les pratiques qui sont autorisées", en évitant les contacts entre les enfants, précise la ministre. Pour Roxana Maracineanu "l'essentiel est que les enfants retournent dans le monde associatif, qu'ils bougent, et les éducateurs savent ce qu'ils ont à faire et peuvent faire avec les enfants, même si ça ne va pas être des sports de combat comme ils en ont l'habitude", a-t-elle reconnu.

La ministre indique également qu'un protocole "qui préconise de la distanciation physique" faisant en sorte de "limiter les brassages entre les enfants" sera mis en place pendant tout le mois de décembre et début janvier.

Les associations savent très bien ce qu'elles ont à faire dans le domaine du sport puisque nous travaillons avec elles depuis le mois de mars sur des pratiques appelées alternatives.

Roxana Maracineanu

à franceinfo

Roxana Maracineanu se félicite que "toutes les associations puissent accueillir à nouveau des enfants pendant les vacances scolaires et en janvier, mais avec des pratiques qui respectent le non-contact entre les enfants ou un minimum de contact entre les enfants", a-t-elle insisté. Pour la ministre des Sports, l'accueil des enfants est "indispensable", notamment "pendant ces vacances où finalement, peu de monde va partir et les adultes pourront rester à leur domicile, la plupart du temps".

La ministre des Sports dit porter également une attention particulière à l'activité physique des mineurs et des adultes "puisque les adultes, après le 15, pourront sortir, ils n'iront pas dans les associations en milieu clos. Mais je le rappelle, ils peuvent aller dans une association en milieu extérieur, sur des stades de football découverts, pour aller courir et sans limitation de durée et de kilomètres autour de chez soi".

Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des Sports, en novembre 2020.
Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des Sports, en novembre 2020. (MICHEL VIALA / MAXPPP)