:l'éco, France info

VIDEO. Jean-Hervé Lorenzi, économiste sur le monopole des GAFA : "Il faut que l'Europe créé ses propres plateformes"

Invité de :l'éco, l'auteur du livre L'avenir de notre liberté, faut-il démanteler Google, est venu réagir à l'actualité des GAFA et proposer des solutions à leurs dérives.

Voir la vidéo

Bruno Le Maire a officiellement déclaré la guerre contre les GAFA. Mais une petite guerre selon Jean-Hervé Lorenzi. "Il reproche aux GAFA les conditions, notamment financières, qu’il impose aux développeurs de start-up. L’amande de 2 millions d’euros est relativement faible face aux 48 milliards de dollars de bénéfices d’Apple."

Mais cela sera-t-il suffisant face aux dérives de ces grands groupes ? "Il faut traiter plusieurs sujets : remettre de l’ordre économique, notamment en matière de fiscalité et de concurrence, il faut aussi essayer de voir si ces groupes ne sont pas trop intrusifs dans la vie privée des utilisateurs, au niveau mondial."

Et pour cela il faut, selon lui, créer des plateformes locales. Mais l'Europe en a-t-elle les moyens ? C'est la question de l'Agence France Presse. Selon Jean-Hervé Lorenzi, il existe bien des pistes sérieuses pour plateformes numériques locales. "On en a les moyens ! Mais ces thèmes ne sont pas développés parce qu’on ne s’y intéresse pas. Mais j’en suis sûr, des produits similaires peuvent arriver. Notamment avec l'arrivée des concurrents chinois des GAFA."

De biens belles intentions, mais est-ce réellement réalisable face à des entreprises plus puissantes que les chefs d'État ? C'est l'objet de la question qui fâche. Jean-Hervé Lorenzi veut rester optimiste : "Je pense que la solution c’est de voir apparaître cette nouvelle concurrence. Ce sera pour les Européens, l’occasion de se relancer, grâce à nos talents."

Comme à son habitude, Jean-Paul Chapel termine l'entretien en musique avec Quand la musique est Bonne de Jean-Jacques Goldman.

:l'éco, c'est du lundi au jeudi, à 9h20, sur franceinfo: (canal 27 de la TNT).

Jean-Hervé Lorenzi
Jean-Hervé Lorenzi (FRANCEINFO)