:l'éco, France info

Jean-Pierre Blanc (Malongo) : "Le consommateur veut avoir la certitude que le produit est naturel et équitable mais il veut aussi en savoir plus sur les paysans"

a revoir

Présenté parStéphane Depinoy

Diffusé le 25/06/2021Durée : 00h6

Pendant le confinement et alors que les bars et restaurants étaient fermés, les Français ont continué à consommer du café. "On a eu des taux de croissance élevés en grande distribution et principalement sur des produits issus du commerce équitable, confirme le directeur général des cafés Malongo. On a cette demande de produits vrais et tracés."

Pour répondre à cette envie des consommateurs, Malongo renseigne désormais, à travers un QR code inscrit sur les boîte, "la date limite de consommation du produit ainsi que le village où le café a été ramassé, les paysans, le mode de préparation,..." Jean-Pierre Blanc explique : "Le consommateur veut avoir la certitude que le produit est naturel et équitable mais il veut aussi en savoir plus sur les paysans." Le directeur général est convaincu que les clients voudront de plus en plus connaître l'origine et la manière dont a été fabriqué le produit qu'ils achètent. Un café équitable n'est pas forcément bio mais Jean-Pierre Blanc insiste : "Tous nos cafés que nous commercialisons sont bios ou sont en cours de certification.

Le café est la deuxième marchandise la plus échangée au monde après le pétrole. Le directeur général des cafés Malongo croit en un rebond du marché grâce à la réouverture de l'hôtellerie-restauration. "Les cours du café ont explosé depuis deux mois mais je pense que la consommation que ce soit en Asie, en Afrique ou en Amérique centrale, est stabilisée. Nous allons donc vers des taux de croissance plus restreints." 

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==