:l'éco, France info

VIDEO. Arnaud Montebourg : "Le travail de l'agriculteur n'est pas assez payé, il n'est pas justement payé"

a revoir

Présenté parJean-Paul Chapel

Diffusé le 12/02/2020Durée : 00h7

L'ancien ministre de l'Économie Arnaud Montebourg lance sa marque de glaces bio La Mémère. "C’est une marque équitable de glaces 100% bio. Il n’y a pas beaucoup de glaces bio sur le marché. Elles sont industrielles avec beaucoup d'additifs et souvent des produits chimiques. Nous proposons un produit naturel avec exclusivement des produits issus de l’agriculture biologique. Ce modèle partage la valeur et la richesse créée avec le producteur et l’agriculteur."

Dans ce système, l'éleveur apporte 51% du capital. La Compagnie laitière des glaces paysannes, dont Arnaud Montebourg est le président, contribue à hauteur de 49%. "L'agriculteur qui veut se lancer dans la glace ne peut pas parce qu’il doit investir au moins 150 à 200 000 euros. Dans notre système, son risque est limité à 5000 euros. C’est nous qui portons la dette. Son exploitation agricole est préservée. L’ennemi de l’agriculteur, c’est la dette. Nous protégeons l’agriculteur et travaillons ensemble."   

Arnaud Montebourg a évoqué les difficultés des professionnels du monde agricole. "Beaucoup d’agriculteurs vendent leur ferme et abandonnent leurs dettes. Le travail de l’agriculteur n’est pas assez payé, il n’est pas justement payé. Pendant la crise de 2015, le prix du litre de lait était à 30 centimes. Aujourd’hui il est à 36/37 centimes. La coopérative biolait achète le lait bio à 46/47 centimes. Nous avons fait le choix de rémunérer l’agriculteur à 80 centimes le litre, de construire un accord où il gagne normalement sa vie."   

Arnaud Montebourg travaille notamment avec des investisseurs "franco-japonais, qui ont aidé à monter cette marque équitable La Mémère. C’était le nom qu’on donnait à une vache, où nous allions chercher le lait avec mes grands-parents dans le Morvan."   

Les glaces sont "produites sous la direction technique d’un meilleur ouvrier de France, maître glacier, David Wesmaël. Il a son laboratoire à Lille et forme les éleveurs à transformer leur propre lait en glace." Les premières seront vendues "chez Monoprix" fin mars. Pour Arnaud Montebourg, "cette vie entrepreneuriale" est un "rêve de jeunesse". 

L'ancien ministre a évoqué l'actuelle réforme des retraites. "Cette réforme est massivement désapprouvée pour une raison justifiée : elle organise l’appauvrissement futur des retraités. Toucher au contrat social qu’est la retraite, demande de la précaution. Là j’ai l’impression que c’était la violence unilatérale. La sagesse devrait conduire à retirer ce projet et réouvrir des discussions de long cours. C’est pour 2030, on a le temps de se mettre d’accord dans un pays comme la France, est-ce qu’on peut se mettre d’accord ? Je crois."

L'interview s'est achevée en chanson avec "Les abeilles" de Bourvil.

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==