:l'éco, France info

Roland Héguy (UMIH) : "Tout le littoral a très bien fonctionné"

a revoir

Présenté parDavid Delos

Diffusé le 31/08/2021Durée : 00h6

Le "quoi qu'il en coûte" est terminé. Après le 30 septembre, les entreprises seront aidées "sur-mesure". Ce dispositif s’adresse notamment aux secteurs de l’événementiel et de l’hôtellerie. Roland Héguy, président confédéral de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH) est satisfait suite aux annonces de Bruno Le Maire. "Il va mettre en place un dispositif de coûts fixes qui effectivement nous convient, puisqu’on va cibler beaucoup mieux les entreprises."

Le changement risque cependant de révéler les difficultés de certaines entreprises qui ne seront plus viables. "Les entreprises qui étaient en mauvaise santé avant, en mars 2020, on va voir dans quelle situation elles sont maintenant", commente Roland Héguy.

Depuis le premier confinement, les entreprises touchées par les effets du coronavirus recevaient des prêts garantis par l’Etat. "Maintenant, on s’aperçoit qu’à partir du mois d’avril, on devra le rembourser. On a 4 ans pour le rembourser." Un délai trop court selon le président confédéral de l’UMIH. "Si on veut parler de relance", soutient-il, "on doit continuer, nous, à investir, avoir des projets, avoir de la visibilité. Donc on demande tout simplement que le prêt garanti par l’état soit lissé sur 10 ans […], de façon à pouvoir justement investir et avoir un horizon qui est un peu plus lumineux."

L’été a été positif pour certaines régions. "Tout le littoral, Atlantique et méditerranéen, a très bien fonctionné. Il fait partie de ces 26% qui sont au-dessus de 20% du chiffre d’affaires de 2019", note Roland Héguy. La mise en place du pass sanitaire n’a pas eu d’effet important pour les restaurants et les hôtels. "La seule difficulté, c’est dans les bars, les cafés."

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==